Améliorer la santé communautaire et la sécurité alimentaire


Organisation Déclarante:Fonds du primat pour le secours et le développement mondial
Budget Total ($CAD):$ 8,107,001
Délai d’exécution: mars 23, 2012 - juin 30, 2017
Statut: Actif
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


Fonds du primat pour le secours et le développement mondial

Organisations Participantes


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Mozambique - $ 2,837,450.35 (35.00%)

Tanzanie - $ 2,837,450.35 (35.00%)

Burundi - $ 2,432,100.30 (30.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


Promotion de la santé & éducation (38.5 %)

Santé & droits reproductifs, y compris la santé maternelle (35.25 %)

Nutrition (26.25 %)

Haut de la page

Description


Ce projet vise l’amélioration de la santé des populations de 194 villages ruraux au Mozambique, en Tanzanie et au Burundi en augmentant l’accès aux soins de santé primaire et à l’eau potable, en faisant la promotion de saines habitudes de vie et en améliorant le rendement agricole des petits exploitants. Le projet contribue à augmenter le nombre de travailleurs communautaires dans le secteur de la santé, à fournir des vélos-ambulances aux villages éloignés, à construire ou à agrandir des infrastructures de santé de base dans les collectivités qui en ont le plus besoin et à améliorer l’accès à l’eau potable en creusant ou en rénovant des puits. Le projet enseigne également aux femmes, aux hommes et aux enfants les principes de santé sexuelle et génésique, de nutrition et d’hygiène, de santé maternelle et infantile, de prévention du VIH/sida et d’égalité entre les femmes et les hommes. Une formation sur les meilleures pratiques en matière d’agriculture durable est également donnée aux agriculteurs et agricultrices.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Unspecified
Population Ciblée Directement: Unspecified
Haut de la page

Extrants


Unspecified

Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Parmi les résultats intermédiaires escomptés pour ce projet : (i) augmentation du nombre de femmes, d’hommes et d’enfants qui recherchent des soins de santé équitables et qui puissent accéder et recevoir de tels soins comme ceux liés à la santé maternelle et infantile, à la vaccination et à la nutrition, tout en tenant compte de la spécificité des sexes; (ii) augmentation de la production alimentaire et amélioration de la nutrition; (iii) accès accru de la communauté aux services essentiels aux besoins humains tels l’accès à l’eau potable et aux services de santé.

Résultats Obtenus


Les résultats obtenus à mars 2015 comprennent : (1) 2 550 personnes ont reçu de la formation de travailleurs en santé communautaire; de l’information sur la santé a été fournie à 792 401 personnes; (2) 109 425 personnes ont participé à des séances communautaires d’éducation sur le VIH/sida, la santé sexuelle et reproductive, la nutrition et l’hygiène; (3) des bicyclettes et des motocyclettes ambulances ont été distribuées dans 200 communautés et 9 maisons pour les femmes enceintes ont été construites; (4) l’accès à de l’eau potable a été fourni à 65 285 personnes; (5) 10 752 fermiers ont appris à cultiver des aliments de façon durable, et bon nombre d’entre eux ont amélioré la production de leur ferme. Ces résultats ont permis d’accroître l’accès aux services de santé, d’améliorer la sécurité alimentaire et l’accès aux services de base, comme l’eau potable. Au Burundi, le pourcentage de femmes ayant accouché dans des cliniques ou des hôpitaux locaux est passé de 40 % à 91 %; le pourcentage de malnutrition chez les enfants est passé à 3,7 %, ce qui dépasse la cible pour la fin du projet, qui était de 5 %; 87 groupes fermiers ont augmenté leur production alimentaire et la sécurité alimentaire de leur ménage a augmenté de 7 à 8 mois par année; 30 000 personnes ont maintenant accès à de l’eau potable, ce qui représente une augmentation de 25 000 personnes depuis le début du projet. Au Mozambique, 89 % des femmes enceintes ont eu au moins trois consultations prénatales, ce qui dépasse la cible du projet qui était de 29 %; le taux de mortalité infantile a baissé de 20 %, ce qui dépasse la cible du projet par 10 %; 90 % des enfants dans les zones visées ont reçu les vaccins prévus, ce qui représente une augmentation de 30 % depuis le début du projet; toutes les femmes aiguillées vers des cliniques ou des hôpitaux par des travailleurs en santé communautaire pour des soins prénataux ont passé un test de dépistage du VIH/sida; 2 337 fermiers ont augmenté leur production alimentaire, et 1 7121 d’entre eux ont planté des potagers. En Tanzanie, 90 % des femmes enceintes ont reçu de l’aide de professionnels de la santé communautaire pendant leur accouchement, ce qui dépasse la cible du projet par 30 %; le nombre d’enfants qui ont reçu des soins dans une clinique est passé de 5 763 enfants au début du projet à 14 247 enfants en 2014-2015; le pourcentage des enfants de moins de cinq ans souffrant d’insuffisance pondérale ou présentant un arrêt de croissance prématuré est passé de 17,5 % à 1,5 % et a dépassé la cible du projet par 3,5 %; 55 % des fermiers participant au projet ont augmenté leur production et amélioré la diversité de leur culture; après la construction de six puits, 35 285 personnes ont maintenant accès à de l’eau potable.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon