Appui à la santé maternelle et périnatale par la formation initiale et continue


Organisation Déclarante:La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC)
Budget Total ($CAD):$ 1,642,960
Délai d’exécution: mai 30, 2011 - mars 28, 2013
Statut: Fermé
Coordonnées: Liette Perron
[email protected]

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC)

Organisations Participantes


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international
    • Gouvernement d'Haïti - Ministère de la Santé Publique et de la Population
  • Universités et recherche

    • Société haïtienne d'obstétrique et de gynécologie (SHOG)

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Haïti - $ 1,642,960.00 (100.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


Systèmes de santé, formation & infrastructure (90 %)

Promotion de la santé & éducation (10 %)

Haut de la page

Description


Le projet contribue à la reconstruction du système de santé haïtien à travers le développement d’une masse critique de ressources humaines ayant les connaissances, les compétences et l’expérience pertinente nécessaires pour répondre de manière satisfaisante aux besoins du pays en matière de santé maternelle et périnatale. Il vise à renforcer les capacités cliniques des professionnels de la santé (diplômés, stagiaires et résidents en obstétrique et gynécologie et autres professionnels) d’offrir des soins de santé maternelle et périnatale conformes aux standards internationaux afin de diminuer la mortalité et morbidité maternelle et néonatale en Haïti. Les activités du projet comprennent : i) la production et la diffusion de lignes directrices cliniques sur la prise en charge des complications obstétricales et néonatales; ii) le renforcement des capacités de quatre universités à offrir des stages, notamment l’Université d’État d’Haïti, Notre-Dame, Quisqueya et Lumière; iii) la formation de 360 finissants, stagiaires et résidents, ainsi que de 160 professionnels en exercice en matière de soins obstétricaux et néonataux d’urgence.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adultes, femmes Adultes, hommes
Population Ciblée Directement: 697
Haut de la page

Extrants


Unspecified

Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Unspecified

Résultats Obtenus


Parmi les résultats obtenus à la fin du projet (mars 2013) :

Cinq lignes directrices sur la prise en charge des complications obstétricales et néonatales ont été développées ou mises à jour, validées par le ministère de la Santé et distribuées aux quatre hôpitaux universitaires et autres établissements de santé partout au pays, pour améliorer la qualité de la prise en charge des complications obstétricales et néonatales. Cette composante du projet a renforcé les compétences techniques de neuf professionnels de la santé dont cinq cadres du ministère de la Santé, qui ont désormais l’expertise nécessaire pour faciliter la production, la révision et la validation des lignes directrices cliniques pour guider la pratique obstétricale en Haïti.

Le projet a également contribué au développement du cours d’obstétrique d’urgence GESTA-Haïti (Gestion du travail et de l’accouchement-Haïti) adapté au contexte haïtien et intégrant les lignes directrices révisées. Une trentaine de professeurs d’obstétrique ont bénéficié d’ateliers sur de nouvelles approches pédagogiques et ont développé quatre modules d’enseignements centrés sur les lignes directrices révisées et des principes pédagogiques interactifs. Près de 500 futurs médecins (331 finissants, 86 internes, 81 résidents) et une masse critique de ressources dans les quatre hôpitaux universitaires (148 professionnels de la santé, représentant plus de 90 % des professionnels œuvrant dans les maternités de ces hôpitaux) ont mis à niveau leurs connaissances et leurs compétences en matière d’obstétrique d’urgence.

De plus, grâce au projet, la Société haïtienne d’obstétrique et de gynécologie (SHOG) a pu renforcer son leadership. Dix-neuf nouveaux instructeurs GESTA ont été formés, ce qui permet à la SHOG d’offrir aux professionnels de la santé des opportunités de formation régulières.

Avec plus de 600 professionnels de la santé formés, avec l’établissement de lignes directrices cliniques de haute qualité, avec des professeurs bien préparés et des superviseurs de stages prêts à transmettre leurs connaissances et leurs compétences aux générations futures, cette initiative a renforcé la capacité du système de santé à répondre aux besoins des femmes haïtiennes en matière de santé maternelle, et à réduire le taux de mortalité et de morbidité des mères et des nouveau-nés en Haïti.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon