Appui continu à la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants – II


Organisation Déclarante:Gouvernement du Mali - Ministère de l'Économie et des Finances
Budget Total ($CAD):$ 14,000,000
Délai d’exécution: mars 29, 2011 - juin 29, 2012
Statut: Fermé
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


Gouvernement du Mali - Ministère de l'Économie et des Finances

Organisations Participantes


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Mali - $ 14,000,000.00 (100.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


Soins de santé primaires (35 %)

Santé & droits reproductifs, y compris la santé maternelle (20 %)

Systèmes de santé, formation & infrastructure (20 %)

Maladies infectieuses & transmissibles (15 %)

Nutrition (5 %)

Santé & droits sexuels (5 %)

Haut de la page

Description


Le projet vise à améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants au Mali. Il fournit un soutien au ministère de la Santé du Mali à mettre en oeuvre son Programme national de développement sanitaire et social (PRODESS), plus particulièrement en ce qui concerne l’accessibilité géographique aux services de santé, l’accessibilité financière, le soutien à la demande, l’amélioration de la qualité des services et le renforcement des capacités institutionnelles. Comme c’est le cas pour toutes les initiatives d’appui budgétaire, le Canada travaille en étroite collaboration avec d’autres bailleurs de fonds et le gouvernement du Mali pour accroître l’efficacité de son aide, et ce, en mettant l’emphase sur la responsabilisation, la transparence et l’efficacité des systèmes nationaux, en accroissant la coordination et l’harmonisation entre les donateurs, et en renforçant la responsabilité mutuelle. L’appui budgétaire sectoriel favorise également un plus grand dialogue sur les politiques entre l’ACDI, le gouvernement et les partenaires, ce qui contribue à renforcer les efforts déployés pour fournir une aide ciblée et efficace et obtenir des résultats de développement à long terme. Le suivi et l’évaluation continus de cette initiative sont réalisés de concert avec d’autres donateurs. Les résultats escomptés de cette initiative comprennent : un système de santé renforcé, répondant mieux aux besoins des femmes, des hommes et des enfants; une amélioration de la prévention et du traitement du VIH/sida, du paludisme, de la diarrhée, des maladies respiratoires et d’autres maladies infectieuses ciblées par le programme élargi de vaccination; l’amélioration de la situation nutritionnelle pour les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes. Ce projet fait partie de l’engagement du Canada à l’égard de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants. Ce projet est l’un des deux volets d’une contribution de 64 millions de dollars.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Unspecified
Population Ciblée Directement: Unspecified
Haut de la page

Extrants


Unspecified

Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Unspecified

Résultats Obtenus


Le premier volet de cette initiative d’une valeur de 14 500 000 $ s’est terminé en 2012. La contribution canadienne dans le cadre de l’Initiative d’appui budgétaire en santé maternelle, néonatale et infantile a contribué aux efforts du gouvernement malien dans l’amélioration des indicateurs. Pendant la période même si toutes les cibles de mortalité n’ont pas été atteintes par rapport aux objectifs du développement du millénaire, il y a eu une amélioration significative de l’ensemble des indicateurs de mortalité. La mortalité infantile a dépassé les cibles des ODM. Entre 2006 et 2012, le taux de mortalité maternelle a reculé de 464/100000 à 368/100000, le taux de mortalité néonatale a reculé de 46/1000 à 34/1000, le taux de mortalité infantile de 96/1000 à 56/1000 et le taux de mortalité infanto-juvénile de 191/1000 à 95/1000. Au chapitre du renforcement du système de santé au niveau régional, le Canada a plaidé pour une meilleure répartition des ressources en négociant un plan de répartition de l’ABS pour s’assurer que les ressources aillent plus aux régions bénéficiaires dans des proportions de 60% en régions, 30% au niveau central et 10% aux hôpitaux et autres structures spécialisées. Le Canada a donné un appui constant pour la tenue des instances du PRODESS à tous les niveaux en vue d’améliorer le pilotage et la gouvernance du système sanitaire. Un bel exemple de ce renforcement du système est la résistance du système à deux crises majeures, la crise du Nord avec un afflux de population vers le Sud. S’il est vrai qu’au Nord du Mali le système sanitaire a été complètement détruit par contre le Sud a pu faire face à l’afflux de ces populations et a continuer à donner les services essentiels. Par ailleurs, le CMR renseigne que la situation nutritionnelle reste en deçà des cibles. Sur les trois indicateurs en nutrition, un seul à savoir : le pourcentage de femme enceinte ayant reçu du fer a progressé de 61% à 67% entre 2006 et 2011.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon