Contribution d’Haïti au Fonds de développement spécial de la Banque de développement des Caraïbes


Organisation Déclarante:Banque de développement des Caraïbes
Budget Total ($CAD):$ 907,634
Délai d’exécution: février 20, 2012 - mars 28, 2013
Statut: Fermé
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


Banque de développement des Caraïbes

Organisations Participantes


Unspecified

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Affaires mondiales Canada (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Haïti - $ 149,759.61 (16.50%)

Guyana - $ 124,345.86 (13.70%)

Jamaïque - $ 88,040.50 (9.70%)

Belize - $ 77,148.89 (8.50%)

Sainte-Lucie - $ 73,518.35 (8.10%)

Dominique - $ 68,072.55 (7.50%)

Saint-Vincent-et-les-Grenadines - $ 65,349.65 (7.20%)

Grenade - $ 52,642.77 (5.80%)

Saint-Christophe-et-Niévès - $ 46,289.33 (5.10%)

Anguilla - $ 45,381.70 (5.00%)

Antigua-et-Barbuda - $ 41,751.16 (4.60%)

Montserrat - $ 38,120.63 (4.20%)

Îles Turques-et-Caïques - $ 37,212.99 (4.10%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Autre - Allocation Budgétaire Totale


Environnement & changements climatiques (29 %)

Eau, assainissement & hygiène (EAH) (24 %)

Droit, gouvernance & politique publique (23 %)

Sécurité alimentaire & agriculture (10 %)

Éducation (10 %)

Autre (4 %)

Haut de la page

Description


Cette contribution représente le paiement par le Canada, au nom d’Haïti, de la part du soutien organisationnel d’Haïti au Fonds de développement spécial (FDS) pour la période allant de 2009 à 2013. En payant la contribution d’Haïti au FDS, le Canada permet au pays d’avoir accès à des ressources du FDS pour réduire la pauvreté. Le FDS de la Banque de développement des Caraïbes (BDC), une institution financière de développement multilatéral située à la Barbade, accorde des prêts à faible taux d’intérêt et des subventions pour soutenir les pays les plus pauvres et les plus vulnérables. Le Canada est l’un des plus importants pays non emprunteurs de la BDC et l’un des plus importants donateurs au FDS. La BDC utilise ces fonds, de même que ceux d’autres donateurs, dans le but de réduire systématiquement la pauvreté dans ses pays membres emprunteurs grâce au développement économique et social dans les Caraïbes, au développement communautaire ainsi qu’aux activités favorisant la viabilité de l’environnement et l’intégration régionale.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adolescentes Adolescents Adultes, femmes Adultes, hommes Enfants, filles Enfants, garçons
Population Ciblée Directement: Unspecified
Haut de la page

Extrants


Unspecified

Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Les résultats intermédiaires escomptés de ce projet incluent : le renforcement de la réduction de la pauvreté et du développement humain ; le soutien de la durabilité environnementale et réduire les effets des changements climatiques ; et de soutenir la coopération régionale.

Résultats Obtenus


Parmi les résultats obtenus pour la période de 2009 à 2012 : • Amélioration de la qualité et de l’accessibilité à l’éducation dans la région : Le taux d’inscription à l’école primaire a grimpé à 90 % tant chez les filles que chez les garçons (comparativement à 88 % et 87 % respectivement). Le taux d’inscription à l’école secondaire s’est aussi accru, passant à 83 % chez les filles et à 84 % chez les garçons, ce qui surpasse le taux d’inscription ciblé pour 2015 pour ces deux groupes. De plus, depuis 2009, les ressources du Fonds de développement spécial ont contribué à la construction ou à la modernisation de plus de 700 salles de classe et à la formation de 4 769 enseignants, ce qui a profité à plus de 181 000 élèves. • Renforcement de la durabilité environnementale : L’accès à l’eau s’est accru de 12 % en région urbaine et de près de 4% en région rurale, tandis que l’accès à des systèmes d’assainissement adéquats a augmenté de 12 % en région urbaine et de près de 13 % en région rurale. • Amélioration du développement agricole et rural : Au cours de la même période, plus de 36 000 hectares de terre ont été irrigués ou ont été améliorés grâce à des ouvrages de drainage, de prévention des inondations et d’irrigation, et 700 hectares supplémentaires de terres agricoles ont été exploités au moyen d’une technologie de production améliorée. Les programmes à cet égard ont profité à plus de 84 000 résidents ruraux. • Amélioration des infrastructures sociales et économiques : Près de 2 000 routes ont été construites ou rénovées, ce qui a été profitable à plus de 265 000 personnes. De plus, 19 ponts ont été construits ou rénovés. • Haïti : Par l’entremise du Fonds de développement spécial, Haïti a reçu du soutien dans le cadre de son processus de réhabilitation. En collaboration avec la Banque mondiale et le Banque interaméricaine de développement, le Fonds a contribué à un meilleur accès à l’éducation et à la formation, la réduction de pertes liées aux catastrophes naturelles, et le renforcement des capacités pour les micros, petites et moyennes entreprises. • Le Fonds de développement spécial a aussi appuyé le financement de programmes externes de bourses d’études pour permettre à des élèves haïtiens d’obtenir leur diplôme. Il a enfin permis de remplacer les locaux d’organismes gouvernementaux à la suite du tremblement de terre et de fournir les équipements nécessaires pour assurer la prestation des services essentiels.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon