Etude sur le terrain des tests de laboratoire sur le paludisme à l’aide de téléphones mobiles


Organisation Déclarante:Amref Health Africa in Canada
Budget Total ($CAD):$ Unspecified
Délai d’exécution: mars 31, 2017 - septembre 30, 2018
Statut: Fermé
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


Amref Health Africa in Canada

Organisations Participantes


  • ONGs

    • MOMALA

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


Unspecified

Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Kenya - $ 0 (100%)

Region - Allocation Budgétaire Totale


SUBSAHARAN-AFRICA - $ 0

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


Santé & droits reproductifs, y compris la santé maternelle (50 %)

Maladies infectieuses & transmissibles (25 %)

Soins de santé primaires (25 %)

Haut de la page

Description


Ce projet est mis en œuvre par AMREF santé Afrique en partenariat avec Mobile malaria Labs (MOMALA)-une entreprise sociale start-up basée aux Pays-Bas. L’objectif du projet est de lutter contre le paludisme et d’améliorer la santé des mères et de leurs enfants dans les comtés de Homa Bay et Kwale au Kenya. Financé par grand Challenges Canada dans le cadre de l’initiative sur la santé reproductive, maternelle, néonatale et infantile, ce projet de 12 mois permettra d’explorer les façons dont les nouvelles technologies peuvent accroître la capacité des laboratoires et améliorer l’exactitude du diagnostique du paludisme.

Le projet introduira une méthode abordable, facile à utiliser et fiable pour diagnostiquer le paludisme basé sur la microscopie et une application de téléphonie mobile spécialement conçue et développée par MOMALA.

Disponible sur les plates-formes Android, l’application utilise un algorithme propriétaire qui est destiné à diagnostiquer le paludisme, y compris le type, l’étape et la gravité de la maladie à partir d’une image microscopique d’un film de sang avec une précision prévue d’un technicien de niveau 1 certifié expert en matière de normes de l’OMS, transformant essentiellement un smartphone en un outil diagnostique du paludisme. L’application de MOMALA réduit le temps passé par les techniciens de laboratoire dans le diagnostic et fournit un résultat plus précis que d’autres tests diagnostiques actuels de diagnostic de paludisme disponibles dans les milieux cliniques, à des prix comparables. L’accès accru à un diagnostic précoce et précis et à un traitement approprié réduira l’impact de la maladie et réduira les taux de mortalité dus au paludisme. En outre, l’amélioration du diagnostic réduira la consommation inutile de médicaments, ce qui réduira également le coût de l’achat de médicaments.

L’intervention soutiendra à la fois le ministère de la santé et les efforts d’AMREF santé Afrique pour prévenir et contrôler le paludisme.

Les principaux objectifs du projet sont les suivants: 1. comparer l’exactitude de l’application à la microscopie sur le terrain à un technicien expert dans la détection des parasites du paludisme, l’identification des espèces et la densité des parasites sur une période de trois mois dans six sites de terrain à trois niveaux du système de laboratoire de santé (deux hôpitaux de comté, deux hôpitaux de sous-comtés et deux centres de santé) dans deux endroits endémiques du paludisme au Kenya. La norme de référence pour tous les examens sera le résultat des examens effectués par les techniciens de laboratoire certifiés de niveau 1.
2. mesurer la cohérence de la performance des techniciens de laboratoire à différents moments de la journée sur une période de trois mois dans six sites de terrain à trois niveaux du système de laboratoire de santé (deux hôpitaux du comté, deux hôpitaux du sous-comté et deux centres de santé) dans deux lieux endémiques du paludisme au Kenya. Les heures de la journée de chaque examen de film de sang effectué par le personnel de laboratoire seront enregistrées pour évaluer les effets de la fatigue ou du travail de nuit; et les performances par rapport à l’application qui devrait fournir des performances constantes en tout temps.

3. comparer le temps moyen pris pour lire un film de sang par l’application comparé aux techniciens de laboratoire dans six sites de terrain à trois niveaux du système de laboratoire de santé (deux hôpitaux de comté, deux hôpitaux de sous-comté et deux centres de santé) dans deux sites endémiques au paludisme au Kenya sur une période de trois mois.

Des patients de tous âges et sexes visés pour le dépistage du paludisme par le clinicien résident seront inclus dans l’étude sur une période de trois mois. Au moins 300 patients de chaque site seront inclus dans l’étude. Les films de sang préparés à chaque site seront soumis à l’examen habituel par le technicien de laboratoire et par l’application, et stockés pour examen ultérieur par un technicien de niveau 1. Les résultats de l’examen du film sanguin, le temps pris et l’heure du jour seront enregistrés manuellement par le technicien; l’application enregistre automatiquement le temps pris, les résultats et l’heure de la journée. L’examen final par un technicien de niveau 1 sera enregistré manuellement. Les résultats des trois paramètres des six sites seront comparés et analysés statistiquement.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adultes, femmes Adultes, hommes Adolescentes Adolescents Enfants, filles Enfants, garçons Enfants de moins de 5 ans Nouveau-nés Personnes âgées, femmes Personnes âgées, hommes
Population Ciblée Directement: Unspecified
Haut de la page

Extrants


Unspecified

Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Résultat final: réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile due au paludisme dans les comtés de Homa Bay et de Kwale au Kenya.

Résultats intermédiaires: amélioration de la capacité des laboratoires à diagnostiquer avec précision le paludisme

Résultats Obtenus


Unspecified

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon