Programme d’éradication de la poliomyélite


Organisation Déclarante:OMS - Organisation mondiale de la Santé
Budget Total ($CAD):$ 18,000,000
Délai d’exécution: décembre 24, 2012 - mars 30, 2015
Statut: Fermé
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


OMS - Organisation mondiale de la Santé

Organisations Participantes


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Nigéria - $ 18,000,000.00 (100.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


Maladies infectieuses & transmissibles (100 %)

Haut de la page

Description


Ce projet a pour but d’établir un système de vaccination plus efficace au Nigéria et d’augmenter le nombre d’enfants de moins de cinq ans qui reçoivent le vaccin contre la poliomyélite. Le Nigéria est l’un des trois pays au monde où les enfants peuvent encore contracter la poliomyélite. Les enfants de moins de cinq ans sont les plus à risque d’être infectés par la maladie et le risque est plus élevé dans le nord du Nigéria. On estime que 600,000 enfants de moins de cinq ans n’ont jamais reçu une dose du vaccin contre la poliomyélite. Ce projet contribue à augmenter de 23 % à 85 % d’ici 2015 le pourcentage des enfants de moins de cinq ans recevant un complément de vaccins, notamment celui contre la poliomyélite. Ce projet appuie les activités de vaccination de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite au Nigéria. Des campagnes de vaccination contre la poliomyélite sont menées régulièrement au Nigéria à l’échelle nationale et au niveau des États, dans les régions avec un taux d’incidence plus élevé de la maladie. Les campagnes d’immunisation contre la poliomyélite sont également utilisées pour fournir d’autres services essentiels de santé, tels que la vaccination de routine contre les principales maladies évitables et l’éducation en matière de santé. De plus, le projet collabore avec les dirigeants politiques, traditionnels et religieux du Nigéria afin d’amener les communautés à accepter davantage la vaccination contre la poliomyélite. L’OMS est responsable de l’assistance technique, de la formation, des études d’évaluation post-campagne de vaccination, de l’analyse des données et de la rédaction des rapports. L’OMS coordonne également la recherche, fournit un appui technique et opérationnel aux ministères de la santé fédéral et des états, et coordonne la formation et le déploiement des ressources humaines.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Enfants de moins de 5 ans
Population Ciblée Directement: Unspecified
Haut de la page

Extrants


Unspecified

Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Les résultats intermédiaires escomptés de ce projet comprennent : 1) une augmentation de la détection des cas de poliomyélite et du temps de réponse pour les maladies transmissibles courantes; 2) une immunité accrue et soutenue des groupes cibles contre la transmission du poliovirus sauvage dans tous les districts des douze états les plus à risque et 3) une augmentation de la protection des Nigérians grâce à la vaccination de routine contre les principales maladies évitables, dont la poliomyélite.

Résultats Obtenus


Parmi les résultats obtenus jusqu’à la fin du projet (mars 2015) : 1) le Nigéria a fait d’énormes progrès afin de contrer le poliovirus sauvage au cours de la dernière année; 2) le pourcentage d’enfants âgées entre 0 et 59 mois ayant reçu le vaccin contre la polio par voie orale au cours des activités de vaccination supplémentaires (AVS) est passé de 81% en janvier 2014 à 96% en février 2015; 3) de pair avec les autres partenaires de développement, la contribution d’Affaires mondiales Canada a réussi à atteindre 6 226 104 enfants (soit environ 91% de la population) avec la vaccination contre la polio dans 12 États. Ceci a contribué à la réduction du nombre de cas de poliomyélite de souche sauvage rapportés au Nigéria de 37 cas en 2013-2014 à 5 cas en 2014-15; 4) l’amélioration des résultats à partir de l’échantillonnage par lots pour l’assurance de la qualité (LQAS) a été démontrée. Lorsque les journées à vaccination supplémentaires (JVS) ont été complétées, le processus LQAS a démontré que les cibles d’assurance de la qualité du Nigéria avaient été surpassées lors de chaque journée d’AVS depuis janvier 2014; 5) à travers d’une analyse constante des données des Centres d’opérations d’urgences (au niveau national et de l’État) le programme a développé des plans stratégiques afin de faire face aux défis identifiés qui préviennent les enfants de recevoir le vaccin oral contre la poliomyélite (VPO).

Le Canada a joué un rôle unique dans la coordination du groupe de bailleurs contre la polio, qui fournis un soutient afin d’assurer la cohérence des politiques, la communication des programmes et les défis liés au financement.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon