Fiers d’être Canadiens – Un retour sur l’UNGA

Cette semaine, j’ai rencontré de nombreuses personnes et serré plusieurs mains à l’Assemblée générale des Nations Unies. Ce fut un honneur de faire partie des délégués durant cet important événement, mais encore plus d’être déléguée canadienne. Nous avons tant de raisons d’être fiers et je m’en suis rendue compte chaque fois qu’on m’accueillait en me félicitant du leadership du Canada quant à l’amélioration de la santé maternelle, néonatale et infantile.

Nous pouvons être fiers du fait que les Canadiens ne baissent jamais les bras.

Bien que nous ayons accompli beaucoup de progrès quant à l’amélioration de la santé maternelle, néonatale et infantile, les OMD 4 et 5 ne sont pas encore réalisés. Selon le Canada, les Objectifs millénaires du développement n’ont pas de date d’expiration. Nous poursuivrons notre travail jusqu’au bout et maintiendrons nos efforts pour sauver chaque femme et chaque enfant.

Nous pouvons être fiers du fait que nous ne faisons pas que parler; nous agissons également.

Les Canadiens ont démontré de fabuleux résultats quant à l’amélioration de la vie de femmes et d’enfants en travaillant dans plus de 1 000 des régions les plus pauvres du monde. Ensemble, nous avons contribué à l’amélioration d’établissements de santé, à la formation de travailleurs de la santé et à l’accès aux vaccins, aux médicaments et à la nutrition. Ces actions ont contribué à une réduction de 600 000 décès infantiles entre 2010 et 2013 et à une diminution importante des taux de mortalité maternelle.

Nous pouvons être fiers de notre capacité de travailler en équipe.

En consolidant nos ressources et en réunissant de nombreux joueurs des secteurs gouvernemental, industriel et universitaire, des ONG et des associations de la santé, nous avons réussi à tirer profit de nos expériences collectives pour augmenter notre impact. Le Réseau canadien sur la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants (CanSFE) est un excellent exemple de Canadiens qui travaillent ensemble vers la réalisation d’un objectif commun. Ce succès a été souligné dans le discours du premier ministre durant la discussion entre experts portant sur l’initiative Chaque femme, chaque enfant à l’UNGA. Nous montrons l’exemple aux autres pays.

Nous pouvons être fiers de nos engagements financiers novateurs.

En mai dernier, nous avons ressenti une grande fierté à l’occasion du sommet Sauvons chaque femme, chaque enfant à Toronto, quand le gouvernement du Canada a annoncé qu’il s’engageait à allouer 3,5 milliards $ aux efforts ciblant la santé maternelle et infantile. Cette semaine, une contribution canadienne de 200 millions $ fut annoncée pour le nouveau Mécanisme de financement mondial. De ce montant, 100 millions $ sont réservés pour l’enregistrement de l’état civil et des statistiques d’état civil. Étant donné que chaque année à l’échelle mondiale, un tiers des naissances et deux tiers des décès ne sont pas reconnus légalement, l’enregistrement des naissances et les statistiques d’état civil représentent un premier pas crucial visant à s’assurer que chaque femme et chaque enfant comptent et sont comptés.

Nous pouvons être fiers du grand impact de notre leadership ayant incité l’engagement politique d’autres pays.

Rajiv Shah, administrateur d’USAID et porte-parole des États-Unis et du président Obama durant la discussion entre experts Chaque femme, chaque enfant, a expliqué que « lorsque le Canada a lancé l’initiative Muskoka, les États-Unis ont pris cela au sérieux. » Ce type de « compétition amicale » est nécessaire pour rallier un plus grand soutien et éveiller la relance de financement grandement nécessaire pour réaliser nos objectifs.

Personnellement, je suis fière de représenter le CanSFE cette semaine ainsi que l’importante diversité des organisations impliquées dans le Réseau. La collaboration entre diverses disciplines et l’assemblage de toutes les pièces sont très importants et très gratifiants. Toutefois, la chose dont je suis la plus fière est d’être la mère d’un enfant en santé et heureux. Il n’existe pas de plus grande fierté. Faisons de notre mieux pour ne jamais nier ce bonheur à quiconque.

Dre Jennifer Blake, PDG de la Société des obstétriciens et des gynécologues du Canada.

Published:

septembre 29, 2014


Auteur:

Dr. Jennifer Blake


Catégories:


Partager cette publication:


Icon