Services prénataux gratuits pour les femmes

Le mois de juin 2014 est devenu un moment historique pour la communauté de Kabale dans le sud-ouest de l’Ouganda, puisqu’il marque l’inauguration de l’Hôpital Kirgime de santé maternelle et infantile. L’organisme Change for Children, basé à Edmonton, et l’organisme ougandais Kihefo ont travaillé en partenariat pour rendre les soins de santé maternels et infantiles accessibles à Kabale.

Au nouvel hôpital, les femmes enceintes peuvent se prévaloir d’évaluations physiques pour vérifier leur état de santé; on surveille particulièrement les signes d’anémie et de haute pression (qui augmentent les risques de complications durant l’accouchement, incluant celui d’une hémorragie post-partum). Les femmes reçoivent une prophylaxie antipaludéenne, ainsi que des suppléments de fer et d’acide folique. Des sages-femmes vérifient le positionnement des bébés et s’assurent que le rythme cardiaque fœtal soit normal. Les services sont offerts à la clinique gratuitement.

Brandina, une femme enceinte célibataire et mère d’un enfant de trois ans compte sur les petits revenus qu’elle gagne en creusant pour acheter des patates douces et des arachides. C’est tout ce qu’elle peut se permettre. Sans les soins gratuits offerts par la clinique, elle, comme beaucoup d’autres, n’aurait accès à aucun soin prénatal.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS, 2012) estime que 91 000 nourrissons naissent annuellement de mères séropositives en Ouganda et que 50 % seulement de ces femmes reçoivent des soins pour prévenir la transmission du VIH de la mère à l’enfant. Les femmes qui se présentent à la clinique prénatale sont aussi testées pour le VIH/sida de façon à aider à éliminer la transmission du virus de la mère à l’enfant. Avec une intervention efficace (et une thérapie antirétrovirale administrée immédiatement), une femme séropositive a 95 % des chances de donner naissance à un enfant en santé.

La majorité des femmes du sud-ouest de l’Ouganda ne passent pas d’échographie parce que ces examens sont hors de prix dans les hôpitaux publics. Les échographies gratuites à la nouvelle clinique aideront les professionnels de la santé à déterminer le niveau de risque des naissances, à prévenir les complications lors d’accouchements et à réduire la mortalité maternelle. Les échographies sont cruciales pour une détection rapide des risques potentiels.

La vie d’une mère enceinte de six mois a récemment été sauvée lorsqu’on a découvert, grâce à une échographie faite à la clinique, que son fœtus était mort dans son utérus. Une réponse rapide a suivi et la femme a été transportée à un hôpital privé pour être opérée.

Le nouvel hôpital offre également des conseils nutritionnels aux femmes enceintes ou qui allaitent. En Ouganda, plus de 60 % des femmes enceintes souffrent d’anémie causée par une alimentation insuffisante en fer et en vitamine B12. L’anémie cause de l’essoufflement, de la faiblesse et de la fatigue. Lors de l’accouchement, plusieurs femmes ne sont pas capables de pousser, ce qui peut mettre leur vie en danger, surtout lorsqu’elles sont loin des technologies médicales qui pourraient les sauver.

La malnutrition est une des causes principales de mortalité maternelle dans le sud-ouest de l’Ouganda. Les conseils nutritionnels aident les femmes à identifier les aliments disponibles et abordables qui contribueront à leur santé et à celle de leur enfant.

Charity, une jeune mère veuve s’occupe de sa fille de trois ans et de son nouveau-né de deux semaines. Elle bénéficie des soins de santé prénataux et maternels et participe à des ateliers de santé maternelle chaque jeudi. Malgré les défis auxquels elle fait face, elle est déterminée à faire bénéficier à ses enfants des connaissances qui lui sont offertes.

Le bouche à oreille transmet l’information rapidement dans les communautés ougandaises, et le nombre de femmes qui s’inscrivent à l’Hôpital Kirgime de santé maternelle et infantile continue de grimper chaque semaine. Après seulement quatre mois, la clinique est déjà clairement devenue une source d’espoir et de santé pour les mères, les enfants et la communauté de Kabale.

Published:

octobre 7, 2014


Auteur:

Change for Children


Catégories:


Partager cette publication:


Icon