La transmission du VIH/sida de la mère à l’enfant

Éliminer la transmission du VIH de la mère enceinte à son enfant n’est pas une mince tâche dans une région où le VIH/sida prévaut à un taux élevé de 6,3 %. Néanmoins, Anna Beatrice est déterminée à y arriver à Aboke.

En tant que sage-femme responsable de la maternité du Centre de santé Aboke, Anna Beatrice a le potentiel d’avoir un impact considérable sur la prévention du VIH. Lorsqu’on lui demande comment le VIH/sida a eu des conséquences sur Aboke, Anna Beatrice nous dit que la transmission mère-enfant est particulièrement problématique puisque l’allaitement transmet la maladie à l’enfant sans le savoir, continuant ainsi le cycle du VIH/sida. En conséquence, elle a amorcé un programme de traitement pour les mères infectées et des femmes enceintes. Mais l’infrastructure n’est pas toujours le problème. Dans une communauté rurale comme Aboke, Anna Beatrice doit attirer la communauté pour qu’elle vienne passer des tests de dépistage et qu’elle suive le traitement.

En appuyant les jeunes vulnérables, le CAP/AIDS a été en mesure d’aider Anna Beatrice dans sa mission. Au moyen d’un programme de prévention du VIH, ces adolescents ont reçu une formation sur la manière d’avoir un revenu et sur le VIH/sida. En brisant la honte associée à la maladie, le choix de se faire tester et traiter devient beaucoup plus évident. En conséquence, Anna Beatrice explique : « Ils m’ont demandé de tous les tester. J’étais très fière d’eux. » Ces activités sont destinées à améliorer la vie des individus, mais également à renforcer la confiance et le soutien en tant que communauté.

Maintenant que la voie de la prévention du VIH est établie, Anna Beatrice a poursuivi son travail de prévention de la transmission mère-enfant « en impliquant des bénévoles qui pratiquent les tests de dépistage du VIH pour nous aider à mobiliser les gens, les éduquer et les amener à passer le test de dépistage. » Anna Beatrice peut atteindre son objectif, car elle ne se fie pas uniquement sur les hôpitaux et les médicaments, mais également sur la confiance et l’engagement de toute la communauté.

______________________________________________________________________________

Avec le soutien de donateurs canadiens, le Réseau CAP/AIDS travaille avec le Centre de santé Aboke et l’Association féminine VIH/sida Aboke pour améliorer les connaissances et l’accès aux services complets du cycle de prévention de la transmission de la mère à l’enfant. Ensemble, nous effectuons des sessions de sensibilisation et d’éducation auprès de la jeunesse locale et nous travaillons pour augmenter les tests de dépistage du VIH et pour prodiguer des soins et du soutien aux mères séropositives.

Published:

avril 24, 2014


Auteur:

le Réseau CAP/AIDS


Catégories:


Partager cette publication:


Icon