Budget 2021 : Points saillants pour les membres du CanSFE et le secteur du développement international

Ce résumé comprend des points saillants du Budget fédéral 2021 déposé par la ministre des Finances Chrystia Freeland à la Chambre des communes le 19 avril 2021. Veuillez consulter les commentaires et l’analyse de nos membres et de nos partenaire de secteur sur le Budget 2021 ici.

Réponse internationale à la COVID-19 [Page 72]

  • Le budget propose de fournir jusqu’à 375 millions de dollars, en 2021-2022, à Affaires mondiales Canada pour soutenir la réponse internationale à la COVID-19, en mettant l’accent sur les besoins en matière de santé des pays en développement. 
    • L’intention est d’aider les pays les plus pauvres du monde à accéder aux outils nécessaires pour contribuer à freiner la propagation de la COVID-19.
  • Le Canada est l’un des membres fondateurs de l’accélérateur de l’accès aux outils contre la COVID-19 (ACT Accelerator) et du Mécanisme pour un accès mondial aux vaccins contre la COVID-19 (Mécanisme COVAX). Il joue également un rôle important dans la Garantie de marché COVAX.

Augmenter l’aide humanitaire internationale [Page 342]

  • Le budget de 2021 propose de verser des fonds supplémentaires de 165 millions de dollars en 2021-2022 à Affaires mondiales Canada afin de fournir une aide humanitaire internationale pour sauver des vies et soulager les souffrances causées par les conflits, l’insécurité alimentaire et d’autres crises dans les pays en développement.
    • Ce soutien serait utilisé par des partenaires humanitaires fiables pour fournir une assistance adaptée aux besoins fondamentaux qui tient compte des spécificités liées au genre dans les pays vulnérables touchés par des crises prolongées.
  • Ce financement s’ajoute à l’augmentation de 1 milliard de dollars à l’engagement de prêt du Canada au Fonds fiduciaire pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance, du Fonds monétaire international, qui consent des prêts sans intérêt aux pays à faible revenu.
  • En outre, depuis mai 2020, le Canada a accordé plus de 70 millions de dollars en allègement temporaire du service de la dette aux pays les plus pauvres dans le cadre de l’Initiative de suspension du service de la dette (ISSD) acceptée par le G20 et le Club de Paris. Pour la prolongation finale de l’ISSD jusqu’à la fin de 2021, annoncée par le G20 le 7 avril, le Canada pourrait fournir un allègement allant jusqu’à 33 millions de dollars supplémentaires. De plus, le Canada appuie fermement le cadre commun de traitement de la dette du G20, qui permettra un allègement plus complet de la dette des pays les plus pauvres.

Répondre à la crise des Rohingyas [Page 343]

  • Le budget de 2021 propose d’affecter 288,3 millions de dollars sur trois ans, à compter de 2021-2022, à Affaires mondiales Canada pour répondre à la crise des Rohingyas. 
  • Cela permettrait au Canada de continuer à répondre à la crise humanitaire, à encourager des développements politiques positifs, à établir la responsabilité des crimes commis et à améliorer la coopération internationale.

Répondre à la crise des migrants et des réfugiés vénézuéliens [Page 343]

  • Le budget de 2021 propose de fournir un financement de 80,3 millions de dollars sur deux ans, à compter de 2021-2022, à Affaires mondiales Canada et à Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada pour répondre à la crise des migrants et des réfugiés vénézuéliens.
  • Cet investissement permettrait au Canada de contribuer aux efforts de réduction des souffrances humaines, de la migration irrégulière et des menaces à la sécurité dans la région, tout en améliorant l’intégration des migrants et des réfugiés dans les communautés d’accueil.

Élargir la Stratégie du Canada au Moyen-Orient [Page 344]

  • Le budget de 2021 propose de verser 527 millions de dollars en 2021-2022, selon la comptabilité de caisse, à Affaires mondiales Canada, au ministère de la Défense nationale, au Centre de la sécurité des télécommunications Canada et au Service canadien du renseignement de sécurité afin de prolonger la Stratégie du Canada au Moyen-Orient pour une autre année.
  • Depuis 2016, le Canada apporte une grande contribution à l’intervention internationale à la crise qui sévit en Irak, en Syrie et dans les pays voisins. Le Canada a collaboré avec ses alliés pour réduire l’instabilité dans la région et lutter contre le terrorisme pratiqué par des groupes comme Daech, dans le cadre de la mission de l’OTAN en Irak et de l’opération IMPACT.

Recapitalisation de FinDev Canada [Page 344]

  • Le budget de 2021 propose de fournir une recapitalisation de 300 millions de dollars sur trois ans, à compter de 2023-2024, à FinDev Canada provenant des bénéfices non répartis d’Exportation et développement Canada afin de permettre à FinDev Canada de bâtir un portefeuille totalisant 1,4 milliard.
  • Le financement du secteur privé est essentiel pour aider les pays en développement à réduire la pauvreté, à donner aux femmes les moyens économiques d’agir et à atténuer les impacts des changements climatiques et à s’y adapter.

Soutenir les pays en développement par l’intermédiaire de la Société financière internationale [Page 344]

  • Le budget de 2021 propose de fournir un financement de 175,9 millions de dollars américains (environ 224,4 millions de dollars canadiens) au ministère des Finances du Canada, à même l’enveloppe de l’aide internationale, pour l’achat intégral des actions de la SFI attribuées au Canada en 2021-2022. L’achat intégral des actions attribuées au Canada en 2021-2022 permettrait à la SFI d’accroître rapidement ce soutien en réponse à la crise de la COVID-19. 
  • La SFI soutient le développement du secteur privé dans les pays en développement.

Appuyer la Banque africaine de développement [Page 345]

  • Le budget de 2021 propose que le Canada accélère et termine l’achat des actions de la Banque africaine de développement en 2022-2023, plutôt qu’en 2027-2028, afin d’alléger la pression financière durant la crise de COVID-19 et de permettre à la banque de continuer à soutenir ses pays clients dans le cadre de la relance. Le financement de l’achat d’actions par le Canada est attribué à Affaires mondiales Canada à même l’enveloppe de l’aide internationale.
    • La crise de la COVID-19 a gravement érodé la capacité financière de la Banque africaine de développement (BAfD). Cette banque, qui est un partenaire de développement essentiel du Canada, joue un rôle essentiel dans la croissance et le développement économiques en Afrique. En mai 2020, le Canada s’est engagé à fournir 253,4 millions de dollars américains sur huit ans, à compter de 2020-2021, pour acheter des parts dans le cadre de l’augmentation générale de capital la plus récente de la BAfD.

Ombudsman canadien de la responsabilité des entreprises [Page 345]

  • Le budget de 2021 propose de fournir un financement supplémentaire de 16,0 millions de dollars sur cinq ans, à compter de 2021-2022, et de 3,3 millions par année par la suite, à Affaires mondiales Canada pour appuyer l’ombudsman canadien de la responsabilité des entreprises. Ce financement permettrait à ce dernier de remplir son mandat d’assurer les pratiques éthiques, sociales et écologiques des sociétés canadiennes lorsqu’elles font des affaires à l’étranger. À cette fin, l’ombudsman canadien de la responsabilité des entreprises mènera des examens sur des allégations de violation des droits de la personne déposées à l’encontre d’entreprises canadiennes dans les secteurs de l’extraction de ressources, du pétrole et du gaz, et du vêtement à l’étranger.

Selon les chiffres (millions de dollars) [Page 348]

Les commentaires et l’analyse

Cooperation Canada Reacts to Budget 2021

Federal Budget: UNICEF Canada welcomes new funding for child care

Save the Children Canada Statement: Budget 2021

Results Canada: Canada’s budget is missing a recovery plan for the world

Care Canada statement on budget 2021: Canada will not recover unless the world recovers

CBC: Canada’s humanitarian groups call new federal budget a ‘missed opportunity’

Published:

avril 19, 2021


Catégories:


Partager cette publication:


Icon