Le Canada Fait un Pas Énorme Dans La Lutte Contre L’Ebola, Mais l’Action se Doit D’Être Rapide

Aujourd’hui à Ottawa, le Canada a annoncé qu’il allait allouer 20,9 millions $ en réponse à l’Ebola, pour un engagement total de 113,5 millions $; une contribution importante et grandement nécessaire à la lutte contre l’épidémie d’Ebola. Le Canada s’est également engagé à fournir 40 militaires en plus d’insister pour que les travailleurs de la santé canadiens mettent leur expertise au service dans les régions dévastées. Cette annonce concorde avec la visite du premier ministre Harper et d’une délégation canadienne au Sénégal à l’occasion du Sommet de la Francophonie, durant lequel l’Ebola reviendra en première ligne des dialogues internationaux.

L’engagement du Canada en fait l’un des principaux donateurs. Nous encourageons le gouvernement à s’assurer que les fonds sont déboursés rapidement afin de sauver la vie de ceux qui sont infectés et d’éviter que la maladie se propage davantage. Le Réseau canadien sur la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants encourage le gouvernement à travailler de près avec les travailleurs de la santé canadiens et les intervenants en cas d’urgence pour s’assurer que le Canada puisse rapidement augmenter sa présence sur le terrain.

Alors que l’épidémie actuelle requiert une réponse d’urgence, la communauté mondiale doit également s’engager à résoudre les causes de cette épidémie, notamment la faiblesse des systèmes de santé. L’épidémie d’Ebola souligne de manière tragique les répercussions de l’insuffisance des investissements dans des services de santé complets. Plusieurs des personnes touchées par l’Ebola font partie des plus vulnérables de la société : les mères, les nouveau-nés et les enfants. Les progrès réalisés quant aux taux de mortalité maternelle et infantile se font rapidement renverser en Guinée, en Sierra Leone et au Libéria. L’ONU a récemment prédit que 800 000 femmes donneraient naissance dans les pays atteints par l’Ebola d’ici un an et que jusqu’à 120 000 d’entre elles subiraient des complications graves durant la grossesse et l’accouchement. La communauté mondiale doit engager les ressources nécessaires pour lutter contre l’épidémie d’Ebola. Parallèlement, elle doit travailler avec les gouvernements touchés par la crise pour s’assurer que les systèmes de santé soient reconstruits de manière à être plus solides qu’avant.

Le Réseau canadien applaudit l’importante annonce du Canada et appelle les dirigeants de la Francophonie à prendre des mesures concrètes pour s’assurer qu’une situation d’urgence d’une telle ampleur dans le domaine de la santé ne se reproduise plus. Nous devons encourager tous les pays de l’Union africaine à augmenter leurs investissements en santé pour que les systèmes de santé soient solides et que les communautés soient protégées; tant contre les prochaines épidémies que contre les urgences quotidiennes comme celles qu’affrontent régulièrement les mères, les nouveau-nés et les enfants.

– 30 –

Le Réseau canadien sur la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants est la collaboration de plus de 80 organisations travaillant pour sauver la vie des femmes et des enfants les plus vulnérables dans plus de 1 000 communautés à l’échelle mondiale. Pour en savoir davantage sur le Réseau, veuillez visiter le www.can-mnch.ca.

 

Pour de plus amples renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Irene Whittaker-Cumming : 647-648-6219

Courriel : [email protected]

Published:

novembre 27, 2014


Auteur:

CanWaCH


Catégories:


Partager cette publication:


Icon