Lettres de mandat : ce que vous devez savoir à propos de la santé mondiale et de l’égalité des genres

16 décembre 2021 – Après l’énoncé économique de l’automne présenté plus tôt cette semaine par la ministre des Finances Chrystia Freeland, aujourd’hui, le premier ministre Justin Trudeau a publié les lettres de mandat de son Cabinet. Une lettre de mandat est remise à chaque ministre du Cabinet pour énoncer les priorités globales du gouvernement pour la session législative en cours ainsi que les directives spécifiques à chaque ministre quant au travail et aux enjeux clés de leur portfolio individuel. Les lettres de mandat s’appuient sur ce qui a déjà été souligné par le premier ministre dans le discours du Trône prononcé plus tôt cette année.

Ministre du Développement international : Un accent continu sur le rétablissement mondial de la COVID-19 et le renforcement de l’aide internationale

Le gouvernement a mis l’emphase sur le rétablissement mondial de la COVID-19 dans le cadre de sa stratégie contre la pandémie en soulignant l’importance de respecter les engagements du Canada pour la vaccination mondiale « en donnant au moins 200 millions de doses de vaccin aux populations vulnérables du monde entier par l’intermédiaire de COVAX d’ici la fin de 2022 et en fournissant un financement supplémentaire pour soutenir une capacité améliorée de dépistage et de production de vaccins dans les pays en développement ».

Voici quelques faits saillants de la lettre :

  • Poursuivre la mise en œuvre de la politique d’aide internationale féministe (PAIF) et s’engager pour un rétablissement féministe qui favorise l’égalité des genres;
  • Un nouveau financement dans le cadre du programme Voix et leadership des femmes;
  • Augmenter le financement des organismes populaires de défense des droits des femmes et continuer à travailler pour combler l’écart persistant dans les services et les droits en matière de santé sexuelle et reproductive, notamment en ce qui concerne la prévention de la violence sexuelle et fondée sur le genre;
  • Respecter l’engagement de financement historique du Canada pour des programmes autonomes qui reconnaissent, réduisent et corrigent la répartition inégale du travail de soins, rémunéré et non rémunéré, et qui soutiennent et protègent les droits des travailleurs en soins rémunérés et non rémunérés; et
  • Accroître les efforts visant à faire progresser l’égalité des genres et les droits des personnes LGBTQ2 à l’étranger. Cela inclura du soutien pour le travail d’initiatives féministes à l’échelle mondiale, pour les institutions internationales pertinentes et les partenaires de la société civile, incluant le Conseil consultatif sur l’égalité des sexes du G7.

Ministre des Femmes et de l’Égalité des genres : intégrer l’égalité des genres et le rétablissement féministe dans toutes les sphères du travail du gouvernement

Le gouvernement demeure engagé à s’assurer que les politiques publiques sont élaborées dans une perspective intersectionnelle, notamment par l’application de l’analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) dans toutes ses activités, et ce, tout en continuant de bonifier l’outil en y ajoutant une perspective intersectionnelle s’étendant à d’autres groupes marginalisés.

Voici quelques faits saillants de la lettre :

  • Faire avancer le développement d’un Plan d’action national de dix ans pour mettre fin à la violence fondée sur le genre;
  • Création d’un Fonds pour que les refuges pour femmes, les organismes sans but lucratif, les organismes de bienfaisance, les organismes communautaires et les organismes dirigés par des jeunes mettent des produits d’hygiène féminine à la disposition des femmes vulnérables;
  • Aider le ministre du Travail à accélérer l’examen de la Loi sur l’équité en matière d’emploi et à assurer la mise en œuvre rapide des améliorations nécessaires; et
  • Aider le ministre de la Santé à veiller à ce que tous les Canadiens aient accès aux services de santé sexuelle et reproductive dont ils ont besoin, peu importe l’endroit où ils vivent, en assurant le respect de la Loi canadienne sur la santé, en créant un portail d’information sur les droits en matière de santé sexuelle et reproductive, en appuyant la création de mécanismes visant à aider les familles à couvrir les coûts de la fertilisation in vitro, et en appuyant les organismes populaires dirigés par des jeunes qui répondent aux besoins uniques de ces derniers en matière de santé sexuelle et reproductive.

Le CanSFE et le Réseau Avenir égalitaire accueillent favorablement ces engagements du gouvernement et se réjouissent à la perspective de travailler avec le Canada pour continuer d’activer et d’élargir le soutien au développement international et à la santé mondiale, ainsi que la mise en œuvre d’un rétablissement féministe ici, chez nous, comme dans le monde entier.

Published:

décembre 17, 2021


Catégories:


Partager cette publication:


Icon