L’investissement du gouvernement du Canada en réponse à la COVID-19 témoigne de l’absolue nécessité de soutenir les femmes et les enfants

Le Partenariat canadien pour la santé des femmes et des enfants (CanSFE) salue l’annonce du gouvernement du Canada cette semaine selon laquelle la pandémie de COVID-19 doit être combattue sur tous les fronts partout dans le monde et qu’il faut soutenir les personnes les plus pauvres et vulnérables du monde, les femmes et les enfants, pour espérer la vaincre. 

La ministre du Développement international, Karina Gould, a fourni des détails quant à la répartition du financement de 159,5 millions de dollars annoncé pour soutenir les efforts mondiaux de lutte contre la pandémie de COVID-19. Une partie du financement cible un éventail de populations vulnérables, y compris les réfugiés, les migrants, et les populations touchées par les conflits armés et la violence.

L’investissement du Canada lié à la COVID-19 tient compte du fait que les femmes et les enfants risquent de voir leur situation déjà difficile exacerbée par la nécessité d’assumer des responsabilités supplémentaires en matière de soins dans leur famille et leur collectivité. De plus, au fur et à mesure de la réponse à la pandémie, l’accès limité à des services de santé essentiels – eau, assainissement et hygiène, et services en santé sexuelle et reproductive – aura des répercussions considérables et durables sur la santé et la prospérité des femmes et des enfants, et sur les occasions qui s’offrent à eux. 

Le CanSFE encourage le gouvernement du Canada à continuer de contribuer aux efforts de lutte contre la COVID-19 en reconnaissant que la pandémie ne connaît pas de frontières et que les femmes et les enfants comptent parmi les personnes les plus touchées par les répercussions de la crise.

Published:

avril 6, 2020


Auteur:

CanSFE


Catégories:


Partager cette publication:


Icon