Prochaine occasion de financement : Les femmes S’ÉLÈVENT : une nouvelle initiative de recherche pour soutenir la santé et le bien-être économique pour une reprise post-COVID-19 inclusive, durable et équitable

Les femmes S’ÉLÈVENT (santé et bien-être économique pour une reprise post-COVID-19 inclusive, durable et équitable) est une nouvelle initiative visant à soutenir une recherche orientée vers l’action sur la façon dont la santé des femmes et leur travail (rémunéré ou non) se croisent et interagissent dans le contexte de la préparation et de la réponse à la COVID-19, et du rétablissement post-pandémie.

Contexte   

La pandémie de COVID-19 et les efforts déployés pour contenir la maladie ont bouleversé les marchés du travail locaux et mondiaux, menacé les moyens de subsistance, introduit de nouveaux risques sur le lieu de travail et rendu les relations de travail précaires encore plus fragiles. Partout dans le monde, les femmes ont fait les frais des licenciements et de la perte de leurs moyens de subsistance, ont sacrifié leur santé aux premières lignes de la réponse face à la pandémie et ont assumé de manière disproportionnée la charge des soins supplémentaires associés à la COVID-19. Si l’on ne s’efforce pas de comprendre l’impact immense et disproportionné de la COVID-19 sur les femmes et de déterminer des politiques qui donnent la priorité aux besoins et à la santé des femmes, les progrès mondiaux en matière d’égalité des sexes risquent d’être réduits à néant. 

Soutenue par le CRDI, les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), les femmes S’ÉLÈVENT est alignée sur le Schéma directeur des Nations Unies en matière de recherche pour le redressement post-pandémique. Les résultats de la recherche générés par cette initiative permettront d’élaborer des solutions immédiates et à moyen terme pour le redressement post-COVID-19 qui amélioreront l’égalité des genres et l’équité en matière de santé. 

Objectifs de l’initiative Les femmes S’ÉLÈVENT 

Les objectifs de cette initiative sont les suivants : 

  • Financer des recherches orientées vers l’action qui appliquent une optique d’égalité des genres et d’équité en matière de santé pour comprendre les relations entre le travail et la santé des femmes avant, pendant et après la pandémie de COVID-19. 
  • Soutenir la recherche en matière de santé publique et de santé des populations, conformément à la priorité de recherche 3.5 définie dans le Schéma directeur des Nations Unies en matière de recherche pour le redressement post-pandémique : « Comment les récents changements économiques ont-ils démesurément touché les femmes, et comment rendre les stratégies de relance plus inclusives et sexotransformatrices? » 
  • Soutenir l’utilisation des résultats de la recherche sur la relation entre le genre, le travail et la santé dans les politiques et interventions sensibles au genre et transformatrices de genre qui améliorent la santé. 
  • Développer l’expertise des chercheurs en matière de santé mondiale afin qu’ils puissent mener des recherches sur les relations entre les conditions de travail des femmes et leur état de santé, et entretenir une communauté de pratique dans ce domaine. 
  • Renforcer la collaboration en matière de recherche et l’échange de connaissances entre les chercheurs du Canada et ceux des pays à revenu faible et moyen (PFR-PRI), en particulier les chercheurs émergents dans ce domaine. 

Portée 

Un prochain appel de propositions sera disponible pour financer des équipes de recherches menant des projets de recherche orientés vers l’action et transformateurs en matière de genre pour comprendre les relations entre le travail et la santé des femmes avant, pendant et après la pandémie de COVID-19. Plus précisément, cette occasion de financement soutiendra la recherche sur la santé publique et des populations qui répond à la priorité 3.5 du Schéma directeur des Nations Unies en matière de recherche pour le redressement post-pandémique : « Comment les récents changements économiques ont-ils démesurément touché les femmes, et comment rendre les stratégies de relance plus inclusives et sexotransformatrices? »   

Les demandes devront clairement souligner la dimension sanitaire de la recherche et démontrer comment la recherche proposée permettra de trouver des solutions et des stratégies pour améliorer la santé et le bien-être socio-économiques des femmes pendant et après le rétablissement lié à la COVID-19. Diverses méthodologies de recherche quantitatives et qualitatives sont acceptables, telles que des examens documentaires, des études exploratoires, des recherches sur les interventions, des recherches sur la mise en oeuvre et des recherches comparatives. Les recherches en sciences fondamentales, biomédicales ou économiques ne comportant pas de questions de recherche transversales et de méthodologies claires pour faire progresser les connaissances sur le double lien entre le travail et l’état de santé des femmes ne seront pas acceptées. Les équipes et organisations de recherche dirigées par des femmes sont vivement encouragées à poser leur candidature.   

Les types de recherche suivants sont considérés comme faisant partie du champ d’application :   

  • Études épidémiologiques qui décrivent et analysent les schémas de maladies ou de santé chez les femmes et tiennent compte de différents facteurs liés à la population et à la profession.
  • Recherches sur la santé des populations qui explorent les diverses expériences des femmes en tant qu’individus et au sein de la société (par exemple, famille et communauté, relations intergénérationnelles, groupes socio-économiques, groupes de travail et entreprises).
  • Recherches sur l’intervention et la mise en oeuvre axées sur l’exploration de la manière dont les politiques, les pratiques et les stratégies déjà mises en place pour atténuer l’impact de la COVID-19 influencent les relations entre la santé des femmes et le travail.  

Dans le cadre des objectifs et de la portée de l’appel de propositions, des fonds sont disponibles pour soutenir la recherche dans trois domaines de recherche précis : 

  • Les maladies infectieuses : Recherche visant à comprendre comment les relations entre le travail des femmes et la santé ont été façonnées par les perturbations dans la prévention des maladies infectieuses, les programmes en matière d’immunisation et les services de soins, et comment elles continuent de l’être. 
  • Le VIH/sida et les infections sexuellement transmissibles et à diffusion hématogène (ITSS) : Recherche spécifique aux femmes vivant avec le VIH/sida, aux perturbations liées à la COVID-19 dans les services de prévention ou de soins du VIH et des ITSS, ou à la santé des femmes exerçant des professions qui les exposent à un risque plus important de contracter le VIH et des ITSS. 
  • Les pandémies et les urgences sanitaires : Recherche qui étudie comment l’expérience de la COVID-19 afin d’éclairer, d’améliorer et de préserver la santé et le bien-être socio-économiques des femmes face à de futures urgences sanitaires, y compris les pandémies infectieuses, les catastrophes environnementales ou d’autres événements aigus à grande échelle ayant un impact négatif réel ou potentiel sur la santé ou une perturbation sociétale. Les projets financés dans le cadre de ce domaine de recherche précis doivent se concentrer sur la manière dont une compréhension améliorée et plus nuancée de la relation entre le travail des femmes et la santé peut renforcer la conception, la mise en oeuvre et l’impact des politiques, programmes et stratégies de prévention, de préparation, de réponse et de rétablissement pour les futures pandémies et urgences sanitaires. 

Échéances prévues 

Lancement : mars – 2022

Échéances pour les notes conceptuelles : avril – 2022



How to Apply:

Détails de l’application préliminaire

Veuillez noter ce qui suit :

  • Ce sera un processus de candidature en deux étapes. Lors de la première étape, les candidats soumettront une note conceptuelle. Seules les équipes de recherche retenues à l’étape de la note conceptuelle seront invitées à soumettre des candidatures complètes.

  • Les équipes de recherche doivent être dirigées par un chercheur basé dans un PFR-PRI (voir la liste des pays admissibles à l’annexe 1) et inclure un chercheur codirecteur basé au Canada et un décideur pertinent. Le décideur doit être basé dans le pays où se déroule la recherche afin de faciliter l’intégration des résultats de la recherche dans les politiques et les programmes

  • Les détails d’admissibilité, les exigences de demande et les critères d’évaluation de la note conceptuelle seront décrits dans l’appel de propositions.

  • Les équipes de recherche financées par l’initiative les femmes S’ÉLÈVENT seront soutenues par un organisme de recherche et de politique en matière de santé (OPRS) chargé de faciliter la mobilisation des connaissances, le renforcement des capacités et la mise en réseau des équipes. L’OPRS aidera également les équipes de recherche à renforcer leur capacité à mener des recherches axées sur l’équité et la transformation des genres.

Published:

janvier 31, 2022


Date d’échéance:

avril 16, 2022


Catégories:

Demande de financement

Endroit:

Canada


Organisation:

CRDI


Partager cette publication:


Icon