Agriculture dans l’Altiplano


Organisation Déclarante:Ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte
Budget Total ($CAD):$ 370,015
Délai d’exécution: mars 4, 2010 - mars 28, 2013
Statut: Fermé
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


Ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte

Organisations Participantes


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Bolivie - $ 370,015.00 (100.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Autre - Allocation Budgétaire Totale


Sécurité alimentaire & agriculture (50 %)

Environnement & changements climatiques (25 %)

Santé - Allocation Budgétaire Totale


Nutrition (25 %)

Haut de la page

Description


Le projet vise à réduire la faim et la pauvreté au sein des Aymara sur l’Altiplano. Il cherche à améliorer la sécurité alimentaire et à renforcer les capacités des fermiers à cultiver avec des solutions écologiques locales. Les activités du projet visent à augmenter la capacité des agriculteurs à améliorer leur production agricole ainsi que leur revenu en pratiquant l’agriculture biologique. Ces activités incluent : des visites d’échange à d’autres communautés; des ateliers pour mettre au point des engrais solides et liquides; des ateliers sur les suppléments nutritionnels pour les animaux; la distribution de semences de quinoa cañahua; la distribution de semences de pomme de terre; la participation des familles, des hommes et des femmes, dans des foires communautaires pour promouvoir la biodiversité et une variété de plats traditionnels. Il est attendu que le projet bénéficie à 400 familles vivant dans la région de l’Ayllu Aransaya. Le projet privilégie des pratiques agricoles locales durables et endogènes afin de renverser la diminution de la diversité biologique des cultures indigènes. Le partneraire local est AGRUCO, un centre de Recherche et Développement faisant partie de Universidad Mayor de San Simon à Cochabamba.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Unspecified
Population Ciblée Directement: Unspecified
Haut de la page

Extrants


Unspecified

Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Unspecified

Résultats Obtenus


Parmi les résultats obtenus jusqu’à la fin du projet : une augmentation de la biodiversité dans les récoltes des patates, du quinoa et du cañahua ainsi que différentes autres cultures. Les agriculteurs plantent maintenant une plus grande variété de semences. La production des récoltes s’est améliorée par l’utilisation de fertilisants biologiques et de mélanges biologiques pour contrôler les incidences de pestes et de maladies. On a constaté les augmentations de rendements suivants: 83,2 % pour les patates, 37,8 % pour le oca, 43 % pour le quinoa et 12,9 % pour le cañahua. Grâce au projet, 180 hommes et 62 femmes sont formés en matière de production et de bénéfices liés aux fertilisants biologiques et les mélanges minérales; 65 femmes et 201 hommes sont formés en matière de production et de bénéfices de blocs de minéraux pour l’alimentation du bétail; 243 petits agriculteurs ont bénéficié de la distribution de semences de patates et 160 installations traditionnelles de stockage ont été construites. Plusieurs voyages d’échanges de connaissances entre communautés ont été sources d’apprentissage réciproque pour les bénéficiaires. Le bien-être des hommes et des femmes est lié directement à l’augmentation de la production agricole et de la qualité des produits.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon