Améliorer la santé et la nutrition des mères, nouveau-nés et enfants – Unité d’action de l’ONU


Organisation Déclarante:PNUD - Programme des Nations Unies pour le développement
Budget Total ($CAD):$ 34,600,000
Délai d’exécution: décembre 14, 2011 - juillet 13, 2015
Statut: Fermé
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


PNUD - Programme des Nations Unies pour le développement

Organisations Participantes


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Tanzanie - $ 34,600,000.00 (100.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


Nutrition (30 %)

Santé & droits reproductifs, y compris la santé maternelle (10 %)

Soins de santé primaires (10 %)

Autre - Allocation Budgétaire Totale


Droit, gouvernance & politique publique (50 %)

Haut de la page

Description


Ce projet vise à renforcer les services de santé destinés aux mères, aux nouveau-nés et aux enfants (SMNE) au niveau local ainsi qu’à réduire le nombre de mères et d’enfants en Tanzanie qui décèdent des suites d’une maladie. Pour ce faire, le projet vise à améliorer les politiques et les pratiques qui sont axées sur la santé et l’alimentation de la mère et du nouveau-né et qui tiennent compte des sexospécificités afin d’améliorer, du même coup, l’accès des femmes et des enfants aux services de qualité en matière de santé génésique, de santé des enfants et de nutrition. Ce projet cherche à assurer l’accès aux services obstétricaux et néonatals d’urgence de base et la gestion intégrée des maladies des nouveau-nés et des enfants dans 70 % des centres de santé établis dans les districts mal desservis. Ce projet contribue à offrir des services obstétricaux et néonatals d’urgence complets dans les six établissements de santé de district à Zanzibar. Grâce à ce projet, on s’attend à ce que 80 % des installations de soins de santé primaires comptent au moins deux fournisseurs de services de SMNE dûment formés et à ce que tous les districts régionaux et ciblés comptent un coordonnateur des services de nutrition également dûment formé. Le projet vise également à permettre à au moins 40 % des districts d’avoir accès aux systèmes électroniques de gestion des stocks pour qu’ils puissent faire un suivi de leur approvisionnement en médicaments essentiels, en vaccins, en contraceptifs et en autres fournitures, ainsi que prévoir les besoins. On s’attend également à ce que 80 % des accouchements soient supervisés par un personnel qualifié, à réduire le taux de malnutrition chronique chez les enfants dans les districts ciblés et à augmenter de 50 % le taux d’allaitement des nourrissons de moins de six mois. Le programme unique des Nations Unies recommande l’amélioration de la coordination, de l’efficience et de l’efficacité des organisations des Nations Unies au niveau des pays selon le concept de l’initiative « Unis dans l’action » : un responsable unique, un programme unique, un cadre budgétaire unique et un bureau unique, et ce, pour toutes les organisations. Ce projet s’inscrit dans l’engagement du Canada à l’égard de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adultes, femmes Enfants de moins de 5 ans Nouveau-nés
Description: Zone rurale Zone urbaine
Population Ciblée Directement: 17,000
Haut de la page

Extrants


2
35
Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Unspecified

Résultats Obtenus


Parmi les résultats obtenus jusqu’en mai 2013 : 1) dans 40 établissements de santé de trois districts ruraux, 7 200 nourrissons et 9 800 femmes enceintes ou allaitantes ont reçu de la nourriture, et ces dernières ont aussi reçu des conseils nutritionnels généraux; 2) 35 chambres froides ont été installées dans chaque région, ce qui a permis d’accroître la capacité d’entreposage du dépôt central de produits médicaux et de la chaîne du froid de 625 %, qui est passée de 15 546 litres en 2009 à 97 144 litres en 2012, et de stocker de façon sécuritaire des médicaments essentiels; 3) deux nouveaux vaccins (antirotavirus et antipneumococcique) ont été offerts avec succès pour réduire la mortalité infantile causée par la diarrhée, la pneumonie et d’autres maladies.

Ces résultats ont contribué à améliorer l’accès à des services de qualité en matière de santé génésique et de santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, en particulier pour les femmes et les filles dans les régions mal desservies.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon