Approche intégrée pour améliorer la nutrition dans les régions de Kolda et de Kédougou


Organisation Déclarante:Nutrition International
Budget Total ($CAD):$ 19,800,000
Délai d’exécution: mars 23, 2015 - juin 30, 2020
Statut: Actif
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


Nutrition International

Organisations Participantes


  • Gouvernement et secteur public

    • Affaires mondiales Canada

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Affaires mondiales Canada (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Sénégal - $ 19,800,000.00 (100.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


Nutrition (50 %)

Santé & droits reproductifs, y compris la santé maternelle (5 %)

Promotion de la santé & éducation (2 %)

Autre - Allocation Budgétaire Totale


Sécurité alimentaire & agriculture (30 %)

Droit, gouvernance & politique publique (11 %)

Éducation (2 %)

Haut de la page

Description


Ce projet vise à améliorer la sécurité nutritionnelle des populations vivant dans les régions de Kolda et de Kédougou en mettant l’accent sur la prévention des nouveaux cas de malnutrition, surtout chez les femmes et les jeunes enfants. Les régions de Kolda et Kédougou présentent des taux de malnutrition supérieurs à la moyenne nationale, contribuant à des taux de mortalité infantile deux fois plus élevés que de la moyenne nationale. Le projet cherche à réduire ces taux en utilisant une approche intégrée, composée de trois volets : 1) la promotion de meilleures pratiques nutritionnelles auprès des populations vulnérables; 2) un appui aux collectivités dans la production d’aliments plus nutritifs; 3) le renforcement des capacités des instances gouvernementales aux niveaux local, régional et national à livrer des programmes de nutrition ou qui intègrent la nutrition. Parmi les activités du projet, notons : 1) former et équiper 1 775 agents de santé pour diffuser des messages de changement de comportement sur les bonnes pratiques nutritionnelles à environ 35 000 personnes-clés dans la prise de décision liée à l’alimentation (surtout les femmes); 2) appuyer le développement et la mise en œuvre de services de proximité en matière de nutrition maternelle et infantile à environ 31 000 femmes enceintes et allaitantes et environ 50 500 enfants de moins de cinq ans; 3) mettre en œuvre des initiatives communautaires bénéficiant à 30 000 ménages afin d’améliorer la production et la distribution d’aliments riches en nutriments, y compris la formation aux bonnes pratiques de production agricole et un soutien au développement de l’entreprenariat local; 4) former et équiper les structures gouvernementales locales et régionales pour une prise en compte plus effective des questions de nutrition dans la conception, la mise en œuvre, la coordination et le suivi des plans de développement.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adolescentes Adolescents Adultes, femmes Adultes, hommes Enfants de moins de 5 ans Enfants, filles Enfants, garçons Nouveau-nés Personnes âgées, femmes Personnes âgées, hommes
Population Ciblée Directement: 88,049
Haut de la page

Extrants


10
10
12
17
218
3315
3949
600
60512
94
Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Parmi les résultats obtenus jusqu’en décembre 2017 : 1) 60 512 personnes (dont 16 713 femmes enceintes et 27 834 femmes allaitantes) ont bénéficié des activités de Communication pour le Changement de Comportement (CCC) pour sensibiliser les populations ciblées concernant les pratiques nutritionnelles améliorées; 2) le pourcentage d’enfants de 6 à 59 mois bénéficiant du dépistage actif de la malnutrition aigüe est passé de 2015 à 2017 de 20 % à 35,2 % à Kédougou et de 36,6 % à 51,1 % à Kolda avec 19 569 enfants supplémentaires dépistés; 3) 600 jeunes filles réparties dans 30 clubs ont été formées au leadership, à la nutrition, au genre, à la santé de la reproduction, aux principes de l’assainissement et de l’hygiène 4) 12 tonnes de céréales ont été produites par les ménages ciblés par le projet; 5) les ménages les plus vulnérables (3 949 sur 5 641) ont bénéficié d’un appui technique et d’un panier d’aliments nutritifs; 6) 3 135 femmes ont bénéficié dees formations en gestion financière, visant à leur donner les connaissances et compétences nécessaires à la gestion et utilisation des produits de crédit; 7) 10 groupes de crédits et 10 femmes ont reçus des prêts pour un montant total de 4 375 000 FCFA (francs CFA – devise utilisé en Afrique de l’ouest) ($10,085 CAN). Ces prêts ont été utilisés pour appuyer des activités d’agriculture, de maraîchage et de développement de petits commerces; 8) 218 nouvelles Associations villageoises d’épargne et de crédit (AVEC) ont été installés en 2017 pour financer des activités génératrices de revenus; 9) 17 collectivités locales ont été formées au processus d’intégration de la nutrition dans les plans et programmes sous leur égide; 10) 94 agents des services techniques décentralisés de l’agriculture et de l’élevage ont été formés et équipés pour fournir de l’appui et des conseils aux ménages vulnérables. Suite à ces formations, les services de l’élevage ont, pour la première fois, été en mesure de mettre en place des plans annuels d’appui aux communautés.

Résultats Obtenus


Parmi les résultats obtenus jusqu’en décembre 2016 : 1) l’accessibilité aux services de nutrition a été augmentée par l’installation de 200 points de prestations de services équipés additionnels au 211 déjà existants; 2) 330 ménages vulnérables, appuyés avec de l’équipement, du matériel et de la formation, se sont engagés dans l’élevage d’espèces à haute valeur nutritive et d’arbres fruitiers; 3) 148 femmes ont pu bénéficier de crédits pour le financement d’activités pouvant contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire de leur ménage. Ces résultats ont contribué à améliorer les pratiques nutritionnelles et augmenter l’accessibilité aux aliments riches en micronutriments des femmes et des enfants des régions de Kolda et Kédougou.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon