Appui budgétaire au Plan Sénégal Émergent


Organisation Déclarante:Gouvernement du Sénégal - Ministère de l'Économie et des Finances
Budget Total ($CAD):$ 51,500,000
Délai d’exécution: février 11, 2016 - mars 31, 2020
Statut: Actif
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


Gouvernement du Sénégal - Ministère de l'Économie et des Finances

Organisations Participantes


  • Gouvernement et secteur public

    • Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Sénégal - $ 51,500,000.00 (100.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Autre - Allocation Budgétaire Totale


Sécurité alimentaire & agriculture (40 %)

Environnement & changements climatiques (30 %)

Droit, gouvernance & politique publique (10 %)

Santé - Allocation Budgétaire Totale


Nutrition (20 %)

Haut de la page

Description


Le projet vise à appuyer le gouvernement du Sénégal dans la réalisation du Plan Sénégal Émergent, la stratégie nationale de développement social et économique, qui vise à faire du Sénégal un pays émergent d’ici 2035. Conformément aux priorités du Plan Sénégal Émergent, le Canada soutient les efforts de réformes au Sénégal qui permettront d’améliorer la performance de l’administration publique, en particulier en matière de gestion des finances publiques, et la gouvernance de certains secteurs déterminants pour la croissance du pays, dont l’agriculture, la nutrition et les ressources extractives. Parmi les activités du projet : 1) appuyer le gouvernement du Senegal dans l’élaboration et la mise en oeuvre des politiques publiques, des processus simplifiés et des incitatifs fiscaux pour stimuler la croissance dans les secteurs agricole et de l’extractif; 2) élaborer et mettre en œuvre une stratégie nationale pour favoriser la sécurité alimentaire et la nutrition; 3) développer des instruments pour effectuer une gestion efficace des dépenses publiques; 4) offrir une assistance technique afin de fournir des conseils, de la formation et du matériel aux employés des administrations publiques. Comme c’est le cas pour tous les projets d’appui budgétaire, le Canada travaille en étroite collaboration avec d’autres bailleurs de fonds et le gouvernement du Sénégal pour favoriser la responsabilisation, la transparence et l’efficacité des systèmes nationaux; accroitre la coordination et l’harmonisation entre les donateurs et renforcer la responsabilité mutuelle. Il favorise également un plus grand dialogue sur les politiques parmi les donateurs, le gouvernement et les partenaires, ce qui contribue à renforcer les efforts déployés pour fournir une aide ciblée et efficace et obtenir des résultats de développement à long terme. Le suivi et l’évaluation continus de ce projet sont réalisés de concert avec d’autres donateurs.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Unspecified
Population Ciblée Directement: Unspecified
Haut de la page

Extrants


Unspecified

Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Les résultats intermédiaires escomptés de ce projet comprennent : 1) le cadre institutionnel qui favorise un environnement des affaires propice aux investissements privés dans les secteurs économiques clés du Plan Sénégal Émergent (agriculture et secteur minier) est renforcé et intègre les considérations d’égalité entre les sexes et le respect de l’environnement; 2) le cadre institutionnel favorisant la sécurité alimentaire et la nutrition est renforcé et intègre les questions d’égalité entre les sexes et d’environnement; 3) les capacités de planification, de suivi, d’exécution et d’évaluation des politiques publiques, incluant en matière d’égalité entre les sexes et d’environnement, ainsi que de vérification externe du gouvernement sont renforcées.

Résultats Obtenus


Notons, en 2015-2016, l’atteinte des résultats suivants :

1) L’élaboration d’un projet de décret permettant l’opérationnalisation du fonds de péréquation prévu au code minier et l’engagement sénégalais de payer les arriérés dûs au fonds depuis 2010; 2) La publication du premier rapport de conciliation de l’Initiative de transparence des industries extractives selon la norme internationale établie; 3) L’actualisation du Plan de développement stratégique de la Cour des comptes; 4) L’élaboration d’une politique de développement du secteur des mines; et 5) L’organisation de consultations publiques et l’approbation de l’arrêté d’exonération fiscale sur le matériel hydro-agricole qui vise à diminuer la dépendance du Sénégal aux importations alimentaires.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon