Appui institutionnel à la Commission internationale contre l’impunité au Guatemala – 2018-2019


Organisation Déclarante:PNUD - Programme des Nations Unies pour le développement
Budget Total ($CAD):$ 4,100,000
Délai d’exécution: janvier 26, 2018 - décembre 31, 2019
Statut: Actif
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


PNUD - Programme des Nations Unies pour le développement

Organisations Participantes


  • Gouvernement et secteur public

    • Affaires mondiales Canada
    • Commission internationale contre l'impunité au Guatemala (CICIG)

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Affaires mondiales Canada (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Guatemala - $ 4,100,000.00 (100.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Autre - Allocation Budgétaire Totale


Droit, gouvernance & politique publique (40 %)

Droits de la personne, plaidoyer & mobilisation du public (40 %)

Violence sexuelle & sexiste (20 %)

Haut de la page

Description


Cette subvention constitue l’appui institutionnel à long terme du Canada au fonds fiduciaire multidonateurs du Programme des Nations Unies pour le développement afin d’appuyer la Commission internationale contre l’impunité au Guatemala (CICIG). Elle contribue au renforcement de la primauté du droit, réduisant ainsi l’impunité et améliorant l’accès aux droits, en particulier pour les femmes et les collectivités autochtones. Pour ce faire, la CICIG cherche à renforcer la capacité du Guatemala de mener des enquêtes criminelles sexospécifiques, de poursuivre les organisations criminelles qui s’infiltrent dans l’État et de proposer des réformes judiciaires et institutionnelles.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Unspecified
Population Ciblée Directement: Unspecified
Haut de la page

Extrants


Unspecified

Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Les résultats escomptés de ce projet comprennent : 1) renforcement des institutions de l’État chargées des enquêtes criminelles sexospécifiques et de la poursuite des réseaux d’organisations criminelles participant à la corruption et à d’autres crimes qui sapent la primauté du droit et la sécurité – notamment ceux qui visent les femmes et les filles; 2) amélioration des mécanismes d’intervention adaptés au sexe du secteur judiciaire afin de réduire l’impunité.

Résultats Obtenus


Unspecified

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon