Assainissement, hygiène, et approvisionnement en eau potable en Artibonite et Centre (WASH)


Organisation Déclarante:UNICEF
Budget Total ($CAD):$ 12,000,000
Délai d’exécution: mars 18, 2014 - mai 31, 2019
Statut: Actif
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


UNICEF

Organisations Participantes


  • Gouvernement et secteur public

    • Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
    • Gouvernement d'Haïti - Direction Nationale de l'Eau Potable et de l'Assainissement (DINEPA)
    • Gouvernement d'Haïti - Ministère de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle
    • Gouvernement d'Haïti - Ministère de la Santé Publique et de la Population
  • ONGs

    • Oxfam-Québec

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Haïti - $ 12,000,000.00 (100.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


Maladies infectieuses & transmissibles (20 %)

Autre - Allocation Budgétaire Totale


Eau, assainissement & hygiène (EAH) (80 %)

Haut de la page

Description


Ce projet vise à réduire le nombre de morts causés par des maladies diarrhéiques en diminuant les risques sanitaires dans les zones les plus vulnérables des départements de l’Artibonite et du Centre. Le choléra demeure une menace très présente dans ces régions et la diarrhée est la cause de mortalité la plus commune auprès des enfants de moins de cinq ans. Le projet améliorera l’accès de 240 000 personnes à l’eau potable dans les collectivités du département de l’Artibonite et Centre. Le projet cherchera à améliorer l’hygiène et l’assainissement dans 140 écoles et 30 établissements de santé , ainsi qu’à renforcer la capacité du gouvernement haïtien à coordonner des services d’assainissement et de santé durables pour les populations les plus vulnérables dans 150 localités. Le projet œuvre en étroite collaboration avec les partenaires gouvernementaux haïtiens en eau et assainissement, en santé et en éducation, tant au niveau national que départemental. Ce projet fait partie de l’engagement du Canada à l’égard de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adolescentes Adolescents Adultes, femmes Adultes, hommes Enfants de moins de 5 ans Enfants, filles Enfants, garçons Nouveau-nés Personnes âgées, femmes Personnes âgées, hommes
Population Ciblée Directement: 240,000
Haut de la page

Extrants


Unspecified

Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Unspecified

Résultats Obtenus


Parmi les résultats obtenus jusqu’en mars 2018 : 1) Gouvernance : a) les efforts de coordination, d’harmonisation, de complémentarité et de recherche de synergie entre les partenaires techniques et financiers sont de plus en plus évidents; b) six comités de pilotage au niveau des communes ont été établis et le comité technique départemental se réunit régulièrement pour valider la mise en œuvre et orienter les décisions importantes du projet; 2) Dans les communautés : En Artibonite : a) 78 % des systèmes d’approvisionnement en eau potable et 59 % des points d’eau prévus sont construits et opérationnels – ce qui a permis au taux d’accès à une source d’eau améliorée de passer de 58 % à 69 % en 2016; b) une rencontre communautaire (appelée communément « déclenchement ») a été organisée dans 45 nouvelles localités visant à sensibiliser les populations sur l’importance d’utiliser les toilettes pour déféquer et elles se sont engagées à mettre fin à la défécation à l’air libre; Dans le Centre : a) neufs pompes à motricité humaine sont opérationnelles; b) une étude de marché des produits de traitement d’eau à domicile a été démarrée. Les résultats de cette étude permettront de mieux connaître l’environnement du traitement d’eau à domicile, de développer le marché, en particulier dans les zones urbaines et péri-urbaines, et de donner les orientations pour les zones rurales; c) l’approche communautaire d’assainissement total (ACAT) est mise en œuvre; 3) Dans les écoles : En Artibonite : a) des activités de promotion de l’hygiène se sont déroulées dans 24 écoles des communes de Gros Morne, de St-Marc et de St-Michel et quatre de ces écoles ont été certifiées « école amie de l’hygiène » par le ministère de l’Éducation nationale; b) un diagnostic du niveau d’hygiène a été réalisé dans 36 écoles regroupant un effectif total de 8,000 élèves. Dans le Centre : a) UNICEF a réalisé l’identification et l’évaluation des besoins WASH dans 10 écoles à Lascahobas et 30 écoles ont été identifiées et validées à Hinche pour une évaluation des besoins; b) 56 personnes (dont 15 femmes) ont reçu une formation sur l’hygiène en milieu scolaire; c) 200 élèves (dont 97 filles) de deux écoles ont pris part à des séances de promotion à l’hygiène; 4) Dans les centres de santé : a) deux institutions de santé sur les trois prévues dans les communes de Gros Morne, de St-Marc et de St-Michel en Artibonite sont maintenant dotées de pompes électriques et d’un bloc sanitaire; b) 370 agents de santé communautaires polyvalents ont été formés à la prévention du choléra dans quatre communes du projet.

Parmi les résultats obtenus jusqu’en mars 2017 : 1) dans les communautés participant au projet, 460 latrines ont été construites et 495 autres sont en construction; 2) près de 20 % des ménages visés par le projet ont pris la résolution de changer leurs pratiques hygiéniques; 3) parmi les 67 infrastructures d’eau (puits et systèmes d’eau) qui sont à aménager, deux forages ont été complétés et 28 sont en cours d’aménagement; 4) dans les écoles visées du projet, 16 blocs sanitaires sont en construction. Parmi les extrants atteints après l’augmentation et la prolongation du projet: 1) des interventions d’ingénierie sociale ont été déployées sur le terrain à travers Oxfam Québec; 2) des études techniques pour les infrastructures ont été réalisées dans 36 localités et des processus d’appels d’offres ont été réalisés; 3) six entreprises adjudicataires ont été contractualisées par la Direction nationale de l’eau potable et de l’assainissement (DINEPA) pour la construction d’infrastructures d’eau potable et d’assainissement; 4) des interventions entre divers acteurs ont été coordonnées à travers les comités directeurs, comités techniques départementaux et de communes; 5) des entités gouvernementales telles que la DINEPA, les ministères de la Santé et de l’Éducation ont été renforcés sur le plan institutionnel.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon