Commission de l’ONU de l’information et de la redevabilité pour la santé de la femme et de l’enfant


Organisation Déclarante:OMS - Organisation mondiale de la Santé
Budget Total ($CAD):$ 500,000
Délai d’exécution: janvier 21, 2011 - décembre 30, 2011
Statut: Fermé
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


OMS - Organisation mondiale de la Santé

Organisations Participantes


Unspecified

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Affaires mondiales Canada (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Region - Allocation Budgétaire Totale


Europe - $ 125,000.00 (25.00%)

Afrique subsaharienne - $ 110,000.00 (22.00%)

Amérique du sud - $ 87,000.00 (17.40%)

Asie du sud-est - $ 41,500.00 (8.30%)

Amérique centrale - $ 38,000.00 (7.60%)

Asie du sud - $ 34,000.00 (6.80%)

Asie de l'est - $ 30,500.00 (6.10%)

Asie centrale - $ 19,000.00 (3.80%)

Afrique du nord - $ 15,000.00 (3.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Autre - Allocation Budgétaire Totale


Droit, gouvernance & politique publique (100 %)

Haut de la page

Description


Par cette subvention, l’ACDI appuie la Commission des Nations Unies de l’information et de la redevabilité pour la santé de la femme et de l’enfant. La Commission utilise ces fonds, ainsi que les fonds d’autres donateurs, pour financer ses activités et réaliser son mandat. La Commission a été proposée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) comme mécanisme ponctuel en réponse aux demandes du Secrétaire général de l’ONU pour qu’elle gère un processus permettant de recenser les meilleures ententes institutionnelles internationales en matière de production de rapports à l’échelle mondiale, de surveillance et de reddition de comptes sur la santé des femmes et des enfants, y compris au moyen du système onusien. Le G8 a également demandé que l’OMS fournisse des directives quant au suivi et à l’évaluation de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, y compris en établissant un ensemble d’indicateurs de base pour mesurer le progrès dans les pays en développement.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adolescentes Adultes, femmes Enfants de moins de 5 ans Nouveau-nés
Population Ciblée Directement: Unspecified
Haut de la page

Extrants


Unspecified

Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Unspecified

Résultats Obtenus


Parmi les résultats obtenus par l’Organisation mondiale de la santé à la fin du projet (en septembre 2012) avec le soutien du gouvernement du Canada et d’autres donateurs internationaux : création d’une Commission de l’information et de la responsabilisation en matière de santé de la femme et de l’enfant d’une durée limitée, en vue de déterminer les arrangements institutionnels internationaux les plus efficaces pour améliorer l’établissement de rapports mondiaux, la surveillance et la responsabilisation en matière de santé des femmes et des enfants. Présidée conjointement par le président tanzanien Kikwete et le premier ministre Harper et composée de 30 membres, la Commission s’est réunie pour la première fois en janvier 2011 et a publié son rapport final en mai 2011. La Commission a fourni des conseils de haut niveau aux partenaires afin de renforcer la responsabilité à l’égard de la santé des femmes et des enfants. Elle a : i) proposé un cadre pour l’établissement de rapports, la supervision et la responsabilité à l’égard de la santé des femmes et des enfants à l’échelle de la planète; ii) établi un ensemble d’indicateurs de santé clés pour les résultats et les ressources liés à la santé des femmes et des enfants; iii) proposé des mesures pour améliorer l’information sur la santé et l’enregistrement de statistiques de l’état civil (comme les naissances et les décès) dans les pays à faible revenu; iv) proposé des mesures pour améliorer le suivi des ressources et des dépenses aux échelons national et international; v) étudié les possibilités d’innovation dans le domaine des technologies de l’information pour améliorer l’accès à des données fiables sur les ressources et les résultats. Un Groupe d’experts indépendants, créé sur recommandation de la Commission, doit faire rapport au secrétaire général des Nations Unies (et ce, une fois par année et jusqu’en 2015) sur les résultats obtenus au chapitre de la santé des femmes et des enfants et les ressources nécessaires pour mettre en œuvre la Stratégie mondiale des Nations Unies pour la santé des femmes et des enfants et donner suite aux recommandations de la Commission.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon