Eau, assainissement et hygiène au sud du Mali


Organisation Déclarante:UNICEF
Budget Total ($CAD):$ 20,000,000
Délai d’exécution: mars 28, 2013 - mars 31, 2015
Statut: Fermé
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


UNICEF

Organisations Participantes


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international
  • ONGs

    • Population Services International

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Mali - $ 20,000,000.00 (100.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Autre - Allocation Budgétaire Totale


Eau, assainissement & hygiène (EAH) (100 %)

Haut de la page

Description


Ce projet vise à améliorer la santé de 455 000 personnes vivant dans les communautés les plus vulnérables au sud du Mali. Il répond aux besoins d’eau potable, d’installations sanitaires et d’une meilleure hygiène dans ces communautés. Ces besoins se sont accentués depuis la crise politique et humanitaire suivant le coup d’État en mars 2012. Ce projet vise à améliorer les installations et les pratiques en eau, assainissement et hygiène dans 300 écoles et 650 communautés environnantes dans les régions de Mopti, Koulikoro et Sikasso. La plupart des communautés dans ces trois régions n’ont pas d’installations d’eau et d’assainissement. Par conséquent, ces régions ont un taux élevé de maladies d’origine hydrique telles que la diarrhée, qui est l’une des causes majeures de maladie et de mortalité chez les jeunes enfants. Les activités du projet incluent : construire des latrines pour les garçons et les filles, des installations pour se laver les mains, des urinoirs et des kits d’hygiène dans les écoles; construire des puits et des réseaux à petite échelle d’approvisionnement en eau pour les communautés qui n’ont pas accès à l’eau potable; promouvoir et soutenir la conscientisation menée par la communauté et les campagnes de sensibilisation qui visent à changer le comportement des gens face à l’hygiène et l’assainissement; et améliorer le fonctionnement et l’entretien des installations d’eau.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adolescentes Adolescents Adultes, femmes Adultes, hommes Enfants de moins de 5 ans Enfants, filles Enfants, garçons Nouveau-nés Personnes âgées, femmes Personnes âgées, hommes
Description: Zone rurale
Population Ciblée Directement: 57,249
Haut de la page

Extrants


136
3
343
40
63
90
Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Les résultats intermédiaires escomptés de ce projet comprennent : 1) les collectivités et les écoliers vulnérables des régions de Mopti, de Koulikoro et de Sikasso profitent pleinement d’installations d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène qui tiennent compte de la problématique hommes-femmes; et 2) les capacités de tous les intervenants qui ont participé à la mise en œuvre et au suivi des initiatives touchant l’eau, l’assainissement et l’hygiène ont été renforcées.

Résultats Obtenus


Les résultats obtenus jusqu’à la fin de Mars 2015 comprennent: (1) des campagnes de promotion de l’hygiène pour promouvoir des pratiques de lavage des mains et d’hygiène saine dans 343 écoles au profit de 57,249 filles et garçons; (2) 651 villages ont été mobilisés dans la campagne « assainissement communautaire total », qui est une étape essentielle pour améliorer la propreté et les conditions d’hygiène dans les communautés; et (3) trois entreprises locales ont été formées à la construction à faible coût, d’un point d’eau foré manuellement. Ces résultats contribuent à améliorer l’accès à l’eau et à l’assainissement pour les personnes vivant dans certaines des communautés les plus vulnérables. Ce projet visait à améliorer les installations et les pratiques en WASH dans 300 écoles et 650 communautés environnantes dans les régions de Mopti, Koulikoro et Sikasso. Les activités ont porté sur la construction des latrines sexo-spécifiques et stations de lavage des mains dans les écoles; la construction de puits et des réseaux d’approvisionnement en eau à petite échelle, dans les communautés sans accès à l’eau potable; promouvoir et soutenir des campagnes de sensibilisation et d’éducation menées par les communautés visant à changer la façon dont les gens abordent l’hygiène et de l’assainissement. Les principales réalisations peuvent être résumées comme suit: Approvisionnement en eau: Achèvement de 90 forages mécaniques, 63 forages perforés manuellement, et 40 systèmes de distribution d’eau à petite échelle. Notez que 57 forages forés manuellement sont en cours dans les régions de Mopti et Sikasso. En 2016, les fonds canadiens restant ont cofinancé la réalisation de 21 nouveaux forages et d’un système de distribution d’eau à petite échelle dans la région de Koulikoro, 22 nouveaux forages et 24 systèmes de distribution d’eau à petite échelle dans la région de Sikasso. Au titre de l’assainissement, la promotion déclenchée dans 831 villages, a vu 78% des villages atteindre le statut de «non-défécation en plein air». Il y a eu le lancement d’un projet pilote WASH marketing dans 136 villages. Après avoir réussi cette phase pilote, l’UNICEF a étendu son partenariat avec PSI pour toucher 1000 villages supplémentaires, y compris les villages ATPC restants financés par la subvention canadienne. La trousse WASH dans les écoles a été distribuée dans 343 écoles.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon