Formation des sage-femmes au Soudan du Sud


Organisation Déclarante:UNFPA - Fonds des Nations Unies pour la population
Budget Total ($CAD):$ 19,484,700
Délai d’exécution: mars 28, 2012 - mars 31, 2015
Statut: Fermé
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


UNFPA - Fonds des Nations Unies pour la population

Organisations Participantes


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Soudan du Sud - $ 19,484,700.00 (100.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


Systèmes de santé, formation & infrastructure (93 %)

Autre - Allocation Budgétaire Totale


Droit, gouvernance & politique publique (7 %)

Haut de la page

Description


Le projet vise à réduire le nombre de décès chez les mères et les nouveau-nés au Soudan du Sud en offrant aux femmes un meilleur accès à des services de soins de haute qualité prodigués par des sages-femmes. Le projet consiste principalement à former des sages-femmes, des infirmières et d’autres travailleurs de la santé dans quatre établissements nationaux de formation en santé à travers le pays. Le projet vise également la mise en œuvre d’un programme de formation en sage-femmerie, l’amélioration des installations de formation, l’obtention de l’équipement requis, le renforcement des capacités du corps professoral et de l’administration des institutions pour enseigner et gérer le nouveau programme en sage-femmerie. Il renforce la capacité du ministère de la Santé afin qu’il puisse gérer et réglementer l’éducation des sages-femmes. En tout, il est prévu que 540 travailleurs de la santé, dont 315 sages-femmes, obtiennent un diplôme au cours du projet. Il est attendu également que plus de 20 000 bébés soient mis au monde par une sage-femme ou une étudiante sage-femme au cours du projet. Le projet s’inscrit dans l’engagement du Canada à l’égard de la santé des mères, des nouveau­nés et des enfants.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Unspecified
Population Ciblée Directement: 20,540
Haut de la page

Extrants


Unspecified

Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Les résultats intermédiaires escomptés de ce projet comprennent: un nombre accru de femmes enceintes accompagnées par un sage-femme qualifiée ou un autre professionnel des soins de santé ayant les compétences nécessaires pour pratiquer des accouchements, y compris des soins obstétricaux; un environnement plus propice assurant une plus grande disponibilité, accessibilité et utilisation des soins de maternité de qualité offerts par du personnel qualifié, y compris des services de soins obstétricaux et néonatals pour les femmes enceintes.

Résultats Obtenus


Parmi les résultats obtenus jusqu’en mars 2015 : 1) 261 travailleurs de la santé, y compris 202 sages femmes, ont obtenu leur diplôme dans quatre établissements de sciences de santé soutenus par Affaires mondiales Canada (AMC) et contribuent maintenant à répondre aux besoins énormes en services de santé des mères et des nouveau-nés dans l’ensemble du Soudan du Sud; 2) 175 étudiants de plus sont actuellement inscrits dans les quatre établissements des sciences de la santé soutenus par AMC pour devenir sages-femmes et infirmiers; 3) des bourses ont été remises à 33 docteurs et employés dans des cliniques pour qu’ils poursuivent leurs études en obstétrique et en gynécologie, notamment en soins d’urgence et en anesthésie. Lorsqu’ils auront obtenu leur diplôme, ces travailleurs de la santé offriront des services spécialisés dans les cliniques et une formation de qualité aux médecins et aux employés dans les cliniques; 4) un programme national pour le baccalauréat en soins obstétricaux d’urgence a été créé à l’Université de Djouba et 26 étudiants devraient commencer leurs études dans ce programme en 2016; 5) la capacité nationale a été accrue, puisque six tuteurs nationaux ont terminé leurs études en éducation et en compétences d’enseignement (pédagogie) et un directeur national de l’un de ces établissements de formation termine une maîtrise en gestion des services de santé.

Ces résultats ont permis à plus de femmes enceintes d’être examinées par une sage-femme qualifiée ou un autre professionnel des soins de santé ayant des compétences de sage-femme, y compris en soins obstétricaux et néonatals d’urgence. Ils ont aussi permis d’offrir un environnement propice qui permet une disponibilité, une accessibilité et une utilisation accrues des soins de maternité spécialisés de qualité, y compris des services de soins obstétricaux et néonatals aux femmes enceintes.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon