Initiative Canada-Afrique pour lutter contre la mortalité maternelle, néonatale et infantile


Organisation Déclarante:Amref Health Africa in Canada
Budget Total ($CAD):$ 28,865,995
Délai d’exécution: mars 4, 2016 - mars 31, 2020
Statut: Actif
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


Amref Health Africa in Canada

Organisations Participantes


  • Gouvernement et secteur public

    • Affaires mondiales Canada
  • ONGs

    • Amref Health Africa in Ethiopia
    • Children Believe
    • Christian Children's Fund Ethiopia
    • WaterAid Canada
  • Universités et recherche

    • SickKids Centre for Global Child Health

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Affaires mondiales Canada (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Tanzanie - $ 10,103,098.25 (35.00%)

Éthiopie - $ 10,103,098.25 (35.00%)

Kenya - $ 6,350,518.90 (22.00%)

Malawi - $ 2,309,279.60 (8.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


Santé & droits reproductifs, y compris la santé maternelle (25 %)

Systèmes de santé, formation & infrastructure (25 %)

Nutrition (12.5 %)

Soins de santé primaires (12.5 %)

Autre - Allocation Budgétaire Totale


Eau, assainissement & hygiène (EAH) (25 %)

Haut de la page

Description


Le programme sera mis en œuvre par un consortium d’organisations canadiennes expérimentées, notamment Amref Health Africa au Canada (organisme responsable), Christian Children’s Fund of Canada, SickKids Centre for Global Child Health et WaterAid Canada en Éthiopie, au Kenya, au Malawi et en Tanzanie (mars 2016 à mars 2020). Le programme vise à réduire la mortalité maternelle, néonatale et infantile dans 20 districts des quatre pays ciblés grâce à une approche intégrée alignée sur les voies de gestion des SMNE dAffaires mondiales Canada pour renforcer les systèmes de santé, réduire le fardeau des maladies et améliorer la nutrition. Le programme contribuera à améliorer l’offre, la qualité et la demande en matière de santé reproductive, maternelle, néonatale et infantile (RMNCH), de nutrition et d’eau, d’assainissement et d’hygiène (WASH) au niveau régional et au niveau des districts. Le programme travaillera avec les responsables du ministère de la Santé pour améliorer la gouvernance, la responsabilisation et la capacité à soutenir des services de RMNCH de qualité. Le programme améliorera également la qualité des statistiques et des informations sur la santé mises à la disposition du public en renforçant les mécanismes d’utilisation du système d’information sur la gestion de la santé (HMIS) dans les communautés et les établissements de santé. Le programme bénéficiera directement 1 756 284 personnes, dont 1 329 804 filles et femmes en âge de procréer et 426 480 garçons et hommes. 1 452 703 femmes, hommes, filles et garçons supplémentaires seront indirectement touchés.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adolescentes Adolescents Adultes, femmes Enfants de moins de 5 ans Nouveau-nés
Population Ciblée Directement: 1,756,284
Population Ciblée Indirectement: 1,452,703
Haut de la page

Extrants


1047
2422
37986
44
543
664813
95
Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Résultat final: Contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et infantile dans les régions ciblées.

Résultats intermédiaires:
1. Amélioration de la prestation des services de santé essentiels aux mères, aux femmes enceintes, aux nouveau-nés et aux enfants de moins de cinq ans;
2. Amélioration de l’utilisation des services de santé essentiels par les mères, les femmes enceintes, les nouveau-nés et les enfants de moins de cinq ans;
3. Augmentation de la consommation d’aliments nutritifs et de suppléments par les mères, les femmes enceintes, les nouveau-nés et les enfants de moins de cinq ans.

Résultats Obtenus


Points saillants de la troisième année : 1 125 initiatives lancées dans la communauté ainsi les écoles, les associations et les clubs locaux pour lutter contre la mutilation génitale des femmes (MGF) et les mariages d’enfants, précoces et forcés (MEPF) ainsi que l’inégalité des genres. Six cent quarante-quatre membres de l’alliance et d’organisations de la société civile (OSC) ont reçu une formation sur la participation valable des jeunes; 78 852 adolescentes et adolescents de 15 à 24 ont eu recours aux services en matière de santé et de droits sexuels et reproductifs, y compris les méthodes modernes de contraception (par exemple, condoms) et le taux d’avortement sans risque/les soins après un avortement. Quatre-vingt-trois écoles ont établi des politiques de protection de l’enfance. Cinq cent quatre-vingt-huit filles ont suivi une formation professionnelle. Cinq mille deux cent quatre-vingt-huit mariages d’enfants et de MGF/excision ont été signalés et les détenteurs d’obligations sont intervenus à l’égard de ces cas. Quarante nouvelles lois et politiques locales et nationales ont été mises en œuvre afin d’interdire les mariages d’enfants et la MGF/excision. (Rapport annuel de 2018 du programme Yes I do ou YIDA) Points saillants de la deuxième année : Formation de 820 membres du personnel de la santé travaillant en établissement de santé afin qu’ils puissent contribuer à améliorer la qualité des soins aux femmes et aux enfants; les sujets abordés ont été, entre autres : soins prénataux et postnataux, planification familiale, prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant et gestion des complications de la grossesse et de l’accouchement. La formation a également porté sur l’assainissement et l’hygiène afin d’améliorer la santé. Formation de 548 agents de santé communautaire sur la santé reproductive, néonatale et infantile, ainsi que sur les pratiques exemplaires en matière d’hygiène et d’assainissement. Les agents de santé communautaire jouent un rôle crucial puisqu’ils constituent le premier contact auprès des familles et agissent pour prévenir les maladies et assurer un traitement précoce. Des séances d’éducation sur la nutrition ont été offertes à 577 mères. Les sujets abordés comprenaient l’allaitement, l’importance de la vitamine A et d’autres micronutriments pour les enfants en croissance et la consommation d’aliments locaux pour préparer des repas nutritifs. Des puits ont été forés à sept emplacements où des soins de santé sont prodigués pour permettre l’accès à l’eau potable et à des services d’assainissement adéquats.

Indicateurs


Indicateurs liés à la SMNE
  • %/total de femmes suivies au moins quatre fois pendant la grossesse par n'importe quel professionnel pour des raisons liées à la grossesse
  • %/total de ménages et institutions (écoles/cliniques) ayant accès à un système d'assainissement adéquat
Objectif ODD 3. Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge
  • ODD 3.2.2 Taux de mortalité néonatale
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon