Initiative canadienne d’immunisation internationale – phase 3


Organisation Déclarante:Association canadienne de santé publique
Budget Total ($CAD):$ 981,265
Délai d’exécution: novembre 18, 2010 - avril 30, 2013
Statut: Fermé
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


Association canadienne de santé publique

Organisations Participantes


Unspecified

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Affaires mondiales Canada (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Tanzanie - $ 117,751.80 (12.00%)

Éthiopie - $ 117,751.80 (12.00%)

Botswana - $ 88,313.85 (9.00%)

Inde - $ 88,313.85 (9.00%)

Mauritanie - $ 88,313.85 (9.00%)

Nigéria - $ 88,313.85 (9.00%)

Népal - $ 88,313.85 (9.00%)

Ouganda - $ 88,313.85 (9.00%)

Pakistan - $ 88,313.85 (9.00%)

Canada - $ 39,250.60 (4.00%)

Region - Allocation Budgétaire Totale


Amérique du sud - $ 61,819.70 (6.30%)

Amérique centrale - $ 26,494.16 (2.70%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


Maladies infectieuses & transmissibles (48 %)

Systèmes de santé, formation & infrastructure (48 %)

Autre - Allocation Budgétaire Totale


Autre (4 %)

Haut de la page

Description


Ce programme est un volet de l’Initiative canadienne d’immunisation internationale (ICII) qui vise à appuyer les systèmes nationaux d’immunisation des enfants en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’UNICEF. L’objectif du programme consiste à améliorer la santé des gens, en particulier des enfants de moins de cinq ans, en investissant dans la prévention des maladies et les programmes d’immunisation des enfants, et en faisant la promotion d’un accès équitable aux services de soins de santé primaires essentiels. L’Association canadienne de santé publique demande à des spécialistes du domaine médical d’aider l’OMS, l’UNICEF et les ministères de la Santé des pays partenaires, en vue de continuer la lutte mondiale contre les maladies pouvant être évitées par un vaccin dans les pays en développement.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adultes, femmes Adultes, hommes Enfants de moins de 5 ans
Population Ciblée Directement: 3,988
Haut de la page

Extrants


Unspecified

Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Unspecified

Résultats Obtenus


Parmi les résultats obtenus jusqu’à la fin du projet (mars 2013) : 13 conseillers techniques du programme Stop Transmission of Polio ont été envoyés au Botswana, en Éthiopie, en Inde, en Mauritanie, au Népal, au Nigéria, au Pakistan, en Tanzanie et en Ouganda. Sept conseillers techniques canadiens ont donné une formation sur les activités d’immunisation de routine, l’entreposage et le transport des vaccins, le dépistage et l’examen des cas de rougeole, la planification et le contrôle des activités des journées d’immunisation et la sensibilisation des collectivités à l’immunisation. En Éthiopie, des conseillers canadiens ont formé 573 hommes et 395 femmes, y compris des agents de la santé, des infirmiers, des étudiants, des vaccinateurs, des travailleurs des services d’approche en santé, des pharmaciens, du personnel de laboratoire et des administrateurs. En Ouganda, un conseiller canadien a formé 210 hommes et 229 femmes, y compris des cliniciens, des infirmiers et des infirmiers auxiliaires, des sages-femmes, des étudiants, des auxiliaires en santé, des techniciens de laboratoire, des vaccinateurs et des responsables de la tenue des dossiers. En Inde, un conseiller canadien a formé 385 hommes et 202 femmes, y compris des professionnels et des bénévoles des soins de santé de district. Ces résultats ont contribué à accroître la capacité du personnel des soins de santé à assurer la prestation et le maintien de services de routine et de services supplémentaires sécuritaires d’immunisation, à contrôler les maladies et à gérer l’information. Ils contribuent également à renforcer les systèmes nationaux d’immunisation des enfants dans les pays partenaires, à étendre la couverture des cas de DTP3 (diphtérie, coqueluche ou toux coquelucheuse et tétanos) et à réduire le nombre de cas de poliomyélite et de rougeole.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon