Liant initiatives, parties prenantes et le savoir pour la sécurité économique


Organisation Déclarante:CARE Canada
Budget Total ($CAD):$ 6,187,474
Délai d’exécution: août 8, 2012 - août 31, 2016
Statut: Fermé
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


CARE Canada

Organisations Participantes


  • Gouvernement et secteur public

    • Gouvernement de l'Ethiopie

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Affaires mondiales Canada (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Éthiopie - $ 1,763,430.09 (28.50%)

Bolivie - $ 1,726,305.25 (27.90%)

Mali - $ 1,444,775.18 (23.35%)

Ghana - $ 1,252,963.49 (20.25%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Autre - Allocation Budgétaire Totale


Sécurité alimentaire & agriculture (36.39 %)

Développement économique & autonomisation (31.61 %)

Droit, gouvernance & politique publique (15.75 %)

Droits de la personne, plaidoyer & mobilisation du public (7.37 %)

Santé - Allocation Budgétaire Totale


Nutrition (8.88 %)

Haut de la page

Description


Ce projet se concentre sur la sécurité alimentaire et la nutrition ainsi que sur le développement des entreprises et de l’économie. Il vise à accroître les moyens de subsistance et la résilience de 246 216 personnes vulnérables, avec une emphase particulière sur les femmes et les filles. Le projet, en partenariat avec les ONG et les gouvernements des pays ciblés, met en pratique diverses stratégies pour améliorer les facteurs de production d’une manière viable pour l’environnement dans le but de réduire leur vulnérabilité et d’augmenter leur capacité à faire face aux impondérables et aux chocs. Activités clés du projet : 1) identifier et appuyer des organisations communautaires pour fournir des services et de la formation; 2) former des fournisseurs de services au niveau local pour l’entreposage, la conservation et la production des récoltes; 3) fournir des lignes directrices aux groupes concernant les association d’épargnes et de prêts villageois; 4) soutenir les produits et services locaux les plus prometteurs en utilisant l’analyse de la chaine des valeurs; 5) partager les connaissances acquises dans un réseau plus large et faire des liens aux projets, partenaires et pays, dans le but d’influencer les politiques et les pratiques.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adolescentes Adolescents Adultes, femmes Adultes, hommes Enfants, filles Enfants, garçons
Population Ciblée Directement: 35,325
Haut de la page

Extrants


Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Les résultats intermédiaires escomptés de ce projet comprennent: 1) Augmentation de la production et de la qualité des aliments consommés par les femmes, les filles, les hommes et les garçons; 2) Les femmes et les hommes adultes, ainsi que les jeunes hommes et femmes, sont davantage capables de gérer et de contrôler leurs entreprises économiques; et 3. L’environnement règlementaire et politique soutient le contrôle des ressources agricoles et des processus des marchés par les femmes et les hommes pauvres de manière égale.

Résultats Obtenus


Le programme Initiatives connexions, intervenants et connaissances pour atteindre la sécurité des moyens de subsistance pour tous (LINKAGES) était une initiative multi-pays ayant pour but d’améliorer les moyens de subsistance et la résilience des femmes, des filles, des hommes et des garçons vulnérables en Bolivie, en Éthiopie, au Ghana et au Mali. Chaque pays participant à LINKAGES a mis en œuvre son propre projet, fondé sur les résultats du programme ainsi que les structures et les plans de développement des régions ciblées. Au Mali, l’Initiative pour la sécurité alimentaire et la nutrition à Ségou (IFONS) misait sur les relations déjà établies avec les centres de santé communautaire. Au Ghana, l’initiative « Promise » répondait directement à une des stratégies du programme de développement national, qui vise à promouvoir le renforcement économique des femmes. En Éthiopie, l’initiative « Abdishe » a été spécialement conçue pour offrir des solutions de rechange et permettre de rompre plus rapidement la dépendance au Programme de protection des moyens de production du gouvernement. En Bolivie, l’initiative « Tukuy Yanapana » s’est efforcée de répondre aux besoins ciblés et de concrétiser les stratégies énoncées dans le Programme sur la sécurité alimentaire et l’adaptation aux changements climatiques de CARE en Bolivie. Le projet est maintenant terminé. Parmi les résultats obtenus à la fin du projet (août 2016) : 1) les femmes produisent plus de cultures qu’il y a quatre ans (soja, dolique, millet, sorgho, arachide et sésame) et l’alimentation est plus diversifiées, notamment grâce à la consommation accrue d’aliments plus nutritifs (p. ex. le moringa) de 99 %des ménages; 2) la formation sur les meilleures pratiques agricoles et la transformation du soja et du dolique a contribué à accroître le revenu des femmes au Ghana en moyennes de 47 %; 3) les économies réalisées par les femmes en participant à des associations villageoises d’épargne et de crédit et les revenus découlant d’entreprises de développement économique ont augmenté de 44 % en Éthiopie, surtout grâce à la diversification des activités génératrices de revenus; 4) la mise sur pied des groupes de gestion commune des actifs pour les femmes au Mali a permis aux femmes d’avoir plus facilement accès à des moyens de production et d’avoir le contrôle sur ceux-ci, ce qui a contribué à accroître la production agricole des femmes (70 % des participantes femmes ont signalé une augmentation des revenus) ; et 5) en Bolivie, le projet a aidé à renforcer l’autonomisation des femmes en favorisant leur intégration à des microentreprises et petites et moyennes entreprises rurales à titre de membres officielles et de participantes à des comités de direction. En somme le projet a atteint ou dépassé la plupart de ses objectifs pour la sécurité alimentaire, la nutrition et le développement des entreprises. Ce projet fait partie de l’engagement du Canada à aider les pays en développement à lutter contre les changements climatiques. Les activités menées dans les trois pays africains visés par le projet étaient axées sur le renforcement des capacités et de l’ensemble des actifs des petits exploitants agricoles, en particulier les agricultrices, afin d’atténuer les risques liés aux changements climatiques, y compris la variabilité des précipitations, la raréfaction de l’eau, la diminution de la fertilité des sols et les parasites. En promouvant des techniques agricoles résistant aux phénomènes climatiques et en facilitant l’accès aux moyens de production au Mali, au Ghana et en Éthiopie, un total de 19 565 femmes et 15 760 hommes ont profité directement des interventions visant à accroître la résilience de leur collectivité face aux changements climatiques.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon