Prévention du VIH/sida et de la tuberculose en Afrique du Sud


Organisation Déclarante:Fonds du primat pour le secours et le développement mondial
Budget Total ($CAD):$ 1,487,746
Délai d’exécution: juin 1, 2012 - septembre 30, 2017
Statut: Fermé
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


Fonds du primat pour le secours et le développement mondial

Organisations Participantes


Unspecified

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Affaires mondiales Canada (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Afrique du Sud - $ 1,487,746.00 (100.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


VIH (80 %)

Maladies infectieuses & transmissibles (20 %)

Haut de la page

Description


Le projet vise à améliorer la santé des personnes affectées par le sida (particulièrement les enfants), à réduire le taux d’infection au VIH/sida et à la tuberculose, et à augmenter la sensibilisation des communautés vis-à-vis les services de prévention et de traitement. Au moment du lancement du projet, une étude du Human Sciences Research Council indiquait que la prévalence du VIH en Afrique du Sud en était à son taux le plus élevé. Dans la région visée par le projet, soit le district de Ngqushwa de la province du Cap-Oriental, les taux de prévalence du VIH fluctuent entre 33 % et 45 % chez les femmes enceintes, dont seulement 10 % ont participé volontairement au dépistage. En réponse, le projet offre des services d’éducation et de prévention du sida chez les enfants et de prévention de la transmission du VIH de la mère à son enfant. Il offre également des services de prévention de la tuberculose et améliore la qualité des soins et l’appui aux personnes vivant avec le sida et aux patients de la tuberculose. Les femmes enceintes sont encouragées à se prévaloir des soins pré et post nataux, à être testées pour le VIH, et à recevoir des soins appropriés durant la grossesse. Le projet profite à 29 500 personnes infectés par le VIH/sida ou atteint de tuberculose dans la municipalité de Ngqushwa. Les activités du projet sont mises en oeuvre en collaboration avec le partenaire local du Fonds du Primat pour le secours et le développement mondial, le Keiskamma Trust (KT).

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adultes, femmes Adultes, hommes Enfants de moins de 5 ans Enfants, filles Enfants, garçons Nouveau-nés
Population Ciblée Directement: 27,299
Haut de la page

Extrants


Unspecified

Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Les résultats escomptés de ce projet comprennent : (i) amélioration des comportements qui favorisent la santé et l’utilisation des services de santé liés au VIH/sida et à la tuberculose par les personnes infectées par ces maladies, par l’intermédiaire d’activités de sensibilisation visant les hommes et les femmes; (ii) amélioration de la qualité et de la disponibilité des services de santé liés au VIH/sida et à la tuberculose, spécialement auprès des femmes enceintes et des enfants, selon les principes reconnus en matière d’égalité entre les sexes et de viabilité de l’environnement; (iii) compréhension accrue et mise en œuvre des politiques du gouvernement affectant les patients de la tuberculose et les personnes vivant avec le sida, y compris la prévention de la transmission de la mère à l’enfant.

Résultats Obtenus


Parmi les résultats obtenus à la fin du projet (septembre 2017) : 1) 74 agents de santé communautaires (dont 64 femmes) ont offert des soins à domicile à des personnes vivant avec le sida et la tuberculose dans leurs collectivités respectives, ont aiguillé des membres de la collectivité vers des services de santé et des services psychosociaux, ont offert du soutien à des femmes enceintes, et ont sensibilisé des membres de leurs collectivités à la prévention, au traitement et aux soins en matière de VIH, de sida et de tuberculose; 2) 130 ateliers de sensibilisation communautaire ont été donnés et 134 campagnes de sensibilisation communautaire ont été menées, joignant un total de 15 718 participants (hommes, femmes et enfants); 3) 2 733 personnes vivant avec le sida ou la tuberculose ont participé à des séances de formation en nutrition; 4) 3 693 membres de la collectivité (dont 2 131 femmes et 532 enfants) ont été transportés dans une clinique ou un hôpital; 5) 5 081 membres de familles (2 226 femmes et adolescentes, et 693 enfants) ont bénéficié d’une aide alimentaire qui a facilité leur traitement antirétroviral ou leur traitement contre la tuberculose.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon