Prévention et traitement du VIH et de la sous-nutrition des nourrissons et des jeunes enfants


Organisation Déclarante:UNICEF
Budget Total ($CAD):$ 7,000,000
Délai d’exécution: mars 25, 2011 - septembre 30, 2014
Statut: Fermé
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


UNICEF

Organisations Participantes


Unspecified

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Affaires mondiales Canada (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Zimbabwe - $ 2,800,000.00 (40.00%)

Mozambique - $ 2,450,000.00 (35.00%)

Malawi - $ 1,750,000.00 (25.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


Santé & droits sexuels (70 %)

Nutrition (30 %)

Haut de la page

Description


Le projet vise à réduire, de manière globale, la vulnérabilité des enfants au VIH et à la malnutrition. Il met l’accent sur le renforcement de la coordination et de la coopération entre les responsables des programmes sur le VIH et la nutrition, se concentrant sur quatre secteurs : 1) l’alimentation des nouveau-nés et des jeunes enfants; 2) un suivi postnatal des nouveau-nés exposés au VIH dans le cadre des programmes de prévention de la transmission de la mère à l’enfant; 3) un traitement contre le VIH pour les nouveau-nés et les jeunes enfants; 4) le traitement de la malnutrition aiguë.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adultes, femmes Adultes, hommes Enfants de moins de 5 ans Nouveau-nés
Population Ciblée Directement: 6,336
Haut de la page

Extrants


2900
Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Unspecified

Résultats Obtenus


Parmi les résultats obtenus jusqu’en mars 2013 : Approximativement 2 900 travailleurs de la santé ont suivi une formation, et le matériel pédagogique et les outils de travail et de surveillance ont été révisés et adaptés. Ceux-ci touchent les domaines de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, le sida chez l’enfant, l’alimentation des nourrissons et des jeunes enfants et la prise en charge communautaire de la malnutrition aiguë. Entre le troisième et le quatrième trimestre de 2012, le nombre de femmes qui ont reçu des soins prénatals au cours du premier trimestre de grossesse a augmenté, passant de 326 à 665, et le nombre de personnes qui ont participé au dépistage en couple a augmenté, passant de 1 130 à 1 294. Dans le district du projet au Malawi, les tests de dépistage précoce chez les nourrissons totalisaient 1 477 en 2012 comparativement à 1063 en 2011, et le délai d’attente pour les effectuer est passé de huit à trois semaines. Au Zimbabwe, dans les districts où le projet était mené, l’utilisation des téléphones portables a permis aux travailleurs de la santé dans les villages d’améliorer le suivi des mères et des bébés. Au Mozambique, 99 % des enfants inscrits au programme de traitement de malnutrition aiguë ont été testés pour la séropositivité en 2012, comparativement à 38 % en 2011. Ces résultats ont permis de réaliser une meilleure intégration entre le programme de lutte contre le VIH et celui de la nutrition dans le but de réduire les taux de mortalité et de morbidité chez les enfants de moins de cinq ans.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon