Projet pilote d’appui au programme d’achats au service du progrès à Cuba


Organisation Déclarante:PAM - Programme alimentaire mondial
Budget Total ($CAD):$ 3,000,000
Délai d’exécution: mars 20, 2014 - août 20, 2019
Statut: Fermé
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


PAM - Programme alimentaire mondial

Organisations Participantes


Unspecified

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Affaires mondiales Canada (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Cuba - $ 3,000,000.00 (100.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


Nutrition (20 %)

Autre - Allocation Budgétaire Totale


Sécurité alimentaire & agriculture (80 %)

Haut de la page

Description


Le projet vise à accroître la sécurité alimentaire des femmes, des hommes et des enfants qui sont particulièrement vulnérables à Cuba. Il a pour but de renforcer la production durable d’aliments nutritifs, surtout de fèves et de fèves enrichis biologiquement, pour en favoriser la consommation dans les groupes vulnérables ciblés par les programmes alimentaires subventionnés par le gouvernement. Les initiatives du projet comprennent : (1) fournir aux petits exploitants agricoles une assistance technique en matière de technologies et de gestion des cultures ainsi que leur donner de l’information sur les pratiques exemplaires pour accroître la qualité et la quantité des cultures; (2) donner aux producteurs locaux de fèves (surtout les femmes) de la formation sur les techniques améliorées et écologiquement durables de production et de gestion agricoles, sur l’égalité entre les genres ainsi que sur la gouvernance et le leadership dans les coopératives; (3) obtenir et fournir des outils, du matériel et de l’équipement agricoles modernes afin de renforcer la capacité de production des cultivatrices et cultivateurs locaux; et (4) acheter des fèves pour les groupes les plus vulnérables, y compris les gens dans les établissements de santé, les aînés, les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adolescentes Adolescents Adultes, femmes Adultes, hommes Enfants de moins de 5 ans Enfants, filles Enfants, garçons Nouveau-nés Personnes âgées, femmes Personnes âgées, hommes
Population Ciblée Directement: 59,730
Haut de la page

Extrants


1935
2335
6
Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Les résultats attendus de ce projet comprennent : 1) capacité accrue des producteurs locaux de haricots, y compris les productrices, dans certaines municipalités des provinces de Matanzas et de Guantánamo, d’appliquer des pratiques agricoles durables à la production de haricots et de haricots biofortifiés ; 2) accès accru des groupes vulnérables aux aliments nutritifs (haricots biofortifiés) par le système gouvernemental régulier de distribution ; 3) accès au haricots équitable des garçons et des filles des écoles primaires et des établissements sanitaires.

Résultats Obtenus


Les résultats obtenus à la fin du projet (en août 2019) sont les suivants : Dans l’ensemble, on a remarqué que les producteurs sont parvenus à renforcer la production durable de haricots et de haricots enrichis biologiquement dans les municipalités d’El Salvador et de Niceto Pérez, situées dans la province de Guantánamo, et dans la municipalité d’Union de Reyes, située dans la province Matanzas, plus particulièrement : 1) les coopératives bénéficiaires ont augmenté leur production de 128 %, ont amélioré le rendement par hectare de 37 %, ont diminué les coûts de production de 12 %, et ont réduit à 8 % de la production totale les pertes après récolte; 2) 1 935 (dont 661 femmes) agriculteurs et fournisseurs de services et d’intrants ont reçu de la formation sur des sujets comme : la sélection et la multiplication de semences, la gestion et la direction de coopératives, la production durable de haricots, le marketing pour les fournisseurs de services, l’utilisation responsable des machines agricoles et les pratiques exemplaires pour composer avec la sécheresse; 3) 2 335 agriculteurs ont profité de la distribution des éléments suivants : tracteurs et appareils connexes, systèmes d’irrigation, séchoirs à grains, ateliers mobiles de réparation, machines à coudre pour les sacs et les emballages à grains, tapis de séchage, installations d’entreposage au frais pour la conservation des semences, indicateurs d’humidité des grains et balances mécaniques; 4) 96 % des producteurs qui ont participé au projet utilisent des techniques de production agricole modernes; 5) jusqu’à 80 % des producteurs utilisent de plus en plus des variétés de semences certifiées (jusqu’à 11 variétés) qui contribuent aux rendements atteints; 6) la production de haricots a connu une augmentation d’environ 1 663 tonnes depuis le début du projet en 2014, ce qui correspond à une réduction des importations représentant 1,7 million de dollars canadiens. De façon générale, l’amélioration du rendement et de l’efficacité de la production de haricots a eu une incidence positive sur la consommation de haricots et de haricots enrichis biologiquement chez les bénéficiaires des programmes alimentaires subventionnés par le gouvernement, plus particulièrement : 1) 55 460 femmes, hommes et enfants vivant dans les municipalités ciblées ont eu accès aux haricots et aux haricots enrichis biologiquement qui font partie du régime alimentaire offert dans 149 établissements participant aux programmes de protection sociale subventionnés par le gouvernement (comme les écoles, les garderies, les maisons maternelles et les établissements de santé); 2) pour la première fois, six tonnes de haricots enrichis biologiquement ont été produites dans les municipalités de la province de Guantánamo et ont été distribuées dans les écoles et les établissements de santé, ce qui représente 1 % de la quantité totale de haricots fournis à ces établissements; 3) la proportion de haricots locaux intégrés dans les plans d’approvisionnement des écoles et des établissements de santé par rapport aux autres grains importés est passée de 30 % au début du projet à 50 % à la fin du projet.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon