Renforcement de la nutrition au moyen de la production alimentaire améliorée


Organisation Déclarante:Helen Keller International (HKI)
Budget Total ($CAD):$ 15,000,000
Délai d’exécution: mars 27, 2013 - décembre 30, 2016
Statut: Fermé
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


Helen Keller International (HKI)

Organisations Participantes


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Tanzanie - $ 4,783,500.00 (31.89%)

Burkina Faso - $ 4,266,000.00 (28.44%)

Côte d’Ivoire - $ 3,645,000.00 (24.30%)

Sénégal - $ 2,305,500.00 (15.37%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


Nutrition (40 %)

Autre - Allocation Budgétaire Totale


Sécurité alimentaire & agriculture (60 %)

Haut de la page

Description


Ce projet vise à améliorer la nutrition des femmes et des jeunes enfants dans des populations ciblées de trois ou quatre pays de l’Afrique subsaharienne. Pour ce faire, on formera les populations à la production agricole à domicile, on leur enseignera les fondements de la nutrition et on les encouragera à changer leurs habitudes, par exemple en les sensibilisant aux bonnes pratiques en matière d’allaitement. On fera également un suivi continuel des effets de ces activités sur la croissance et l’état nutritionnel des enfants ainsi que du nombre de femmes qui adoptent de saines pratiques en matière d’allaitement et de nutrition à la maison.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adultes, femmes Enfants de moins de 5 ans Nouveau-nés
Population Ciblée Directement: 13,000
Haut de la page

Extrants


4500
Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Parmi les résultats intermédiaires escomptés de ce projet : 1) production durable accrue d’aliments de sources végétale et animale riches en nutriments sous la direction de femmes dans les villages ciblés; 2) consommation accrue d’aliments nutritifs et adoption d’une bonne alimentation et de pratiques d’assainissement, d’hygiène et d’approvisionnement en eau par les bénéficiaires de la production alimentaire au sein des ménages; 3) adoption accrue de politiques pour mettre en œuvre à plus grande échelle le programme de production alimentaire améliorée de la part des administrations locales et nationales et des partenaires stratégiques régionaux d’Afrique.

Résultats Obtenus


Parmi les résultats obtenus jusqu’en mars 2016 : 1) formation et prestation de services à plus de 13 000 bénéficiaires (y compris 11 500 femmes) dans les quatre pays; 2) il y a des résultats positifs en matière de nutrition, y compris une amélioration globale de la consommation d’aliments nutritifs chez les enfants de moins de cinq ans; 3) le pourcentage de mères connaissant les pratiques d’allaitement maternel exclusif s’est accru pour passer d’environ 48 % à 80 %; 4) plus de 4 500 ménages bénéficiaires ont eu accès à la production d’aliments riches en micronutriments, y compris des pommes de terre sucrées à la chaire orange, des légumes feuillus vert foncé, des légumes, du poulet et d’œufs; 5) depuis 2013, la variété de l’alimentation des femmes qui bénéficient du programme en Tanzanie et au Burkina Faso est passée de 48 % à 80 % et le pourcentage d’enfants qui consomment des aliments à haute teneur en fer s’est accru, en passant de 37 % à 91 %; 6) en Côte d’Ivoire, l’insécurité alimentaire des ménages, qui était de 84 %, a diminué pour s’établir à 60 %.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon