Renforcement du système de santé de la Tanzanie


Organisation Déclarante:Gouvernement de la Tanzanie - Ministère des Finances
Budget Total ($CAD):$ 47,000,000
Délai d’exécution: avril 1, 2010 - août 30, 2016
Statut: Fermé
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


Gouvernement de la Tanzanie - Ministère des Finances

Organisations Participantes


Unspecified

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Affaires mondiales Canada (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Tanzanie - $ 47,000,000.00 (100.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


Soins de santé primaires (50 %)

Systèmes de santé, formation & infrastructure (40 %)

Autre - Allocation Budgétaire Totale


Droit, gouvernance & politique publique (10 %)

Haut de la page

Description


Ce projet, en collaboration avec le ministère de la Santé et du Bien-être social de la Tanzanie et des autorités gouvernementales locales, appuie l’avancement de son troisième plan stratégique pour le secteur de la santé (HSSPIII). HSSPIII met l’accent sur l’acheminement des services de soins de santé essentiels au niveau des districts; la réforme et le renforcement des hôpitaux régionaux et des hôpitaux de recours; le renforcement de systèmes d’appui au niveau central (y compris l’infrastructure, les systèmes informatisés de gestion de la santé, les fournitures pharmaceutiques, le transport, les communications et la technologie de l’information); traiter plus efficacement les questions relatives aux ressources humaines pour le secteur de la santé; assurer un niveau de financement plus adéquat et soutenable pour les soins de santé; promouvoir les partenariats entre le secteur public et privé; assurer la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre le VIH/sida ; le renforcement du rapport entre le gouvernement et les donateurs pour améliorer davantage l’harmonisation et l’alignement des ressources externes et tanzaniennes dans le cadre d’un partenariat plus efficace. La mise en œuvre de HSSPIII vise des améliorations au niveau de la gestion et de la livraison des services de santé de base, tels que la prévention et le traitement des maladies communes afin d’améliorer la survie infantile et la santé maternelle. Le Canada est l’un des plusieurs donateurs qui appui le fonds commun du gouvernement de la Tanzanie pour le secteur en santé afin d’améliorer la prestation de services et de renforcer le système de santé globale. Depuis 2006, le Canada collabore étroitement avec d’autres donateurs et le gouvernement de la Tanzanie afin d’accroître l’efficacité de son aide, en privilégiant des systèmes efficaces, transparents et responsables dans le pays, en intensifiant la coordination et l’harmonisation entre les donateurs et en renforçant la responsabilité mutuelle. Ce projet favorise également un dialogue plus vaste en matière de politiques entre le MAECD, le gouvernement de la Tanzanie et les partenaires, ce qui contribue à consolider les efforts en vue de fournir une aide ciblée et efficace et à obtenir des résultats de développement à long terme. Le suivi et l’évaluation continus de ce projet sont effectués en collaboration avec d’autres donateurs. Ce projet fait partie de l’engagement du Canada à l’égard de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adultes, femmes Enfants de moins de 5 ans Nouveau-nés
Population Ciblée Directement: Unspecified
Haut de la page

Extrants


Unspecified

Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Unspecified

Résultats Obtenus


Les résultats obtenus à la fin du projet comprennent : 1) le taux de mortalité infantile a été réduit de deux tiers pour se situer à 52 par 1 000 naissances vivantes, classant les progrès de la Tanzanie pour réduire la mortalité infantile parmi les meilleurs de la région, 2) le pourcentage d’accouchements pratiqués dans des établissements de santé est passé de 46 % en 2004-2005 à 61 % en 2012, 3) la proportion d’infirmières/sages-femmes pour 10 000 habitants a augmenté de 2,6 en 2004-2005 à 5,05 en 2013-2014, 4) la prévalence du paludisme chez les enfants de 6 mois à cinq ans a diminué de moitié, passant de 18,1 % en 2008 à 9,5 % en 2012 et 5) le nombre de centres de santé est passé de 6 214 en 2009 à 6 767 en 2013, ce qui comprend 256 hôpitaux, 701 centres de santé et 5 810 dispensaires. Ces résultats ont contribué à améliorer la santé des mères et de leurs nouveau-nés, et à réduire la mortalité chez ces derniers

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon