Santé et droits sexuels et reproductifs des adolescents : produire des données probantes et renforcer les capacités nationales


Organisation Déclarante:University of Manitoba Centre for Global Public Health
Budget Total ($CAD):$ 850,000
Délai d’exécution: novembre 1, 2018 - novembre 30, 2020
Statut: Actif
Coordonnées: Elsabe du Plessis

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


University of Manitoba Centre for Global Public Health

Organisations Participantes


  • Multilatéral

    • OMS - Organisation mondiale de la Santé
    • UNICEF
  • Universités et recherche

    • Addis Ababa University, School of Public Health, College of Health Sciences
    • African Population and Health Research Centre
    • Countdown to 2030 for Women's, Children's and Adolescents' Health Canada
    • National Institute for Medical Research Tanzania

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • ONGs

    • Partenariat canadien pour la santé des femmes et des enfants (CanSFE) (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Tanzanie - $ 425,000.00 (50.00%)

Kenya - $ 170,000.00 (20.00%)

Éthiopie - $ 106,250.00 (12.50%)

Ghana - $ 21,250.00 (2.50%)

Malawi - $ 21,250.00 (2.50%)

Mozambique - $ 21,250.00 (2.50%)

Nigéria - $ 21,250.00 (2.50%)

Ouganda - $ 21,250.00 (2.50%)

Zambie - $ 21,250.00 (2.50%)

Zimbabwe - $ 21,250.00 (2.50%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


Santé & droits sexuels (33 %)

Santé des adolescents (33 %)

Autre - Allocation Budgétaire Totale


Égalité des genres (34 %)

Haut de la page

Description


Avec près de 1,2 milliard d’adolescents (10 à 19 ans) à l’échelle mondiale, on reconnaît la nécessité d’aborder les défis uniques de la santé des adolescents, y compris la santé et les droits sexuels et
reproductifs (SDSRA). Les lacunes dans les données posent des défis aux ONG qui travaillent en SDSRA, particulièrement en planification des programmes, en suivi et en mesure de l’impact. Les partenaires de projet se sont penchés sur la meilleure façon de mesurer et d’analyser les données existantes des bases de données et des rapports sur la SDSRA qui sont facilement accessibles, mais qui n’abordent que les indicateurs communs. Le projet vise à évaluer les explications que peuvent fournir les enquêtes nationales sur les inégalités en matière de SDSR. La deuxième composante du projet explore des façons de recueillir des informations qui ne sont pas
fournies par les analyses et les bases de données existantes. L’objectif est de tester des approches de méthodes mixtes pour trouver des stratégies efficaces et plausibles de recueillir des données sur la SDSRA.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adolescentes Adolescents Adultes, femmes Adultes, hommes
Population Ciblée Directement: Unspecified
Haut de la page

Extrants


Formation de pairs adolescents
Tenue d’un webinaire de partage des connaissances
3 Tenue d’ateliers
Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


• Création d’espaces d’apprentissage : Communication des résultats de la recherche et discussion dans le cadre d’ateliers offerts dans dix sites, de conférences et d’autres modes de diffusion. Ces ateliers accéléreront le travail et l’établissement de meilleures pratiques entre les partenaires sur la mesure et le suivi de la SDSRA, l’égalité des genres et les enjeux connexes de nutrition et de santé reproductive, maternelle et infantile.
• Élaboration de trousses d’apprentissage pour les ONG : des contacts continus entre les partenaires facilitent la sélection d’un ensemble de base d’indicateurs, de méthodes et d’outils pour la mesure et le suivi des programmes et projets en SDSRA, et permettent de les raffiner et de les grouper pour utilisation par les organisations non gouvernementales (ONG).
• Mise en œuvre d’une méthode qualitative : élaboration, mise en oeuvre et diffusion d’une méthode qualitative basée sur l’ethnographie par les pairs comme modèle de collecte de données sensibles en SDRSA.

Résultats Obtenus


• Facilitation de 3 ateliers, dont un atelier technique de renforcement des capacités en Éthiopie ayant réuni des participants de 10 pays africains en vue d’établir des profils pays en matière de santé et droits sexuels et reproductifs des adolescents (SDSRA) fondés sur des données probantes. L’atelier a permis de renforcer la capacité analytique des analystes et des universitaires qui y ont participé par un travail conjoint sur des analyses de grandes bases de données nationales axées sur d’importantes et pertinentes dimensions de la SDSRA et du genre.
• Publication d’un document de synthèse sur la santé sexuelle et reproductive des adolescents en Afrique subsaharienne, fondé sur des analyses menées pour des ateliers techniques, dans BMJ Global Health dans le cadre d’une série spéciale commanditée par Countdown to 2030 for Women’s, Children’s and Adolescents’ Health. Présentation de 5 publications dans diverses revues spécialisées.
• Examen de données probantes afin de cerner : i) les meilleures méthodes pour la collecte de données quantitatives en SDSRA, et ii) des variables essentielles pour la compréhension de la SDSRA – amenant l’équipe de projet à faire l’essai
de méthodes mixtes novatrices.
• Stratégies et instruments de collecte de données créés et conçus pour utilisation en Tanzanie afin d’intégrer un éventail de méthodes mixtes de mesure des programmes en SDSRA, notamment :

i) Enquêtes pour l’évaluation d’établissements de santé : Élaboration à l’aide de l’outil SARA (Mesurer la disponibilité et la capacité opérationnelle des services).
ii) Enquête : Expérimentation par l’équipe de projet de questions brèves sous divers formats en intégrant le questionnement indirect sur le comportement SSR et des enjeux sensibles avec des listes et des vignettes (p. ex., violence sexuelle, avortement). Accent mis sur des indicateurs cruciaux afin de diminuer le nombre d’enquêtes exigeant d’importantes ressources où les données sont sous-analysées. L’échantillon de l’enquête comptait 2 000 adolescents de 15 à 19 ans de la cohorte de Kisesa.
iii) Données quantitatives : Élaboration d’un questionnaire sur tablette à remplir individuellement adapté en fonction de différents niveaux d’alphabétisation. Texte accompagné d’une bande audio relayant les questions, instructions et choix de réponse dans des écouteurs.
iv) L’adaptation d’une méthode ethnographique entre pairs a recruté des adolescents pour agir à titre de jeunes chercheurs travaillant en collaboration avec l’assistant de recherche. Après la formation, les jeunes chercheurs ont discuté d’un enjeu précis lié à la SDSRA avec leurs amis, et ce, toutes les semaines pendant 3 semaines.
• Entre autres sujets abordés : connaissances en SDSRA; utilisation des services et obstacles à l’accès aux services; manières de joindre les adolescents pour la prestation de services ou la recherche, permettant aux adolescents de participer à la production de données au lieu d’être les objets de la recherche

Indicateurs


Aucun Sélectionné
  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon