Santé nutritionnelle à assise communautaire au sud du Mali – III


Organisation Déclarante:PAM - Programme alimentaire mondial
Budget Total ($CAD):$ 15,000,000
Délai d’exécution: novembre 6, 2012 - mars 31, 2017
Statut: Fermé
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


PAM - Programme alimentaire mondial

Organisations Participantes


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Mali - $ 15,000,000.00 (100.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


Nutrition (90 %)

Soins de santé primaires (10 %)

Haut de la page

Description


Le projet Santé nutritionnelle à assise communautaire vise à réduire la mortalité infantile dans les régions de Kayes, Koulikoro, Ségou, Sikasso et Bamako, en améliorant le bilan nutritionnel des enfants de moins de cinq ans et des femmes enceintes et allaitantes, et en réduisant le taux global de malnutrition. Le projet a pour but de renforcer les capacités des intervenants des collectivités et du secteur de la santé afin de prévenir, dépister et traiter la malnutrition, ainsi que planifier, gérer, surveiller et évaluer les programmes de nutrition. Le projet contribue également à diagnostiquer la malnutrition à un stade précoce, chez les enfants de moins de deux ans; permettre la prise en charge des cas de malnutrition aiguë modérée chez les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants âgés de 6 à 59 mois; et accroître les connaissances des chefs de ménage et des femmes à l’égard des bonnes pratiques en santé et en nutrition dans les localités ciblées. Les activités comprennent l’achat et la distribution de produits alimentaires (i.e. farine enrichie, huile végétale, mil, niébé); des traitements pour la malnutrition aiguë modérée; ainsi que le renforcement des capacités des acteurs techniques en soins de santé, afin de soutenir les programmes de prise en charge de la survie des enfants dans les centres de santé communautaire. Cette contribution est une composante du projet Santé nutritionnelle à assise communautaire dont le budget total s’élève à 25 millions $. Cette contribution fait partie de l’engagement du Canada à l’égard de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adultes, femmes Enfants de moins de 5 ans Nouveau-nés
Description: Zone rurale Zone urbaine
Population Ciblée Directement: Unspecified
Haut de la page

Extrants


Unspecified

Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Les résultats intermédiaires escomptés de ce projet comprennent : 1) un recul marqué de la malnutrition chez les enfants âgés de 6 à 59 mois dans les régions de Kayes, Koulikoro, Ségou, Sikasso et dans le district de Bamako; et 2) un recul de la malnutrition chez les femmes enceintes et allaitantes dans les régions de Kayes, Koulikoro, Ségou, Sikasso et dans le district de Bamako.

Résultats Obtenus


Parmi les résultats obtenus jusqu’à la fin du projet, notons les suivants : 1) Le taux de malnutrition aiguë modérée des enfants de 6 à 59 mois a diminué à Kayes de 10,1% en 2011 à 7,5% en 2016, et à Ségou de 12% en 2011 à 11% en 2016; 2) 3 988 membres de groupements de femmes ont été formés sur 3 055 attendus, soit une réalisation de 130%. Ces formations ont permis d’augmenter le nombre d’enfants dépistés et de référer les cas de malnutrition vers les centres de santé pour une meilleure prise en charge; 3) 1 312 assemblées villageoises ont été tenues sur 1 113 planifiées, soit une réalisation de 117%. Les assemblées villageoises ont permis aux communautés de comprendre les enjeux de nutrition et d’en faire des acteurs de premier plan; 4) 9 595 campagnes de communications et causeries éducatives ont été menées sur 10 144 planifiées, soit une realisation de 95%. Les communications ont permis d’observer des changements de comportement des femmes par rapport à leur propre alimentation et celle de leurs enfants, à l’hygiène et à la fréquentation des centres de santé; 5) 2 165 séances de démonstrations nutritionnelles ont été réalisées sur 2 414 prévues, soit une réalisation de 90%; 6) le taux de fréquentation des services ‘suivi des enfants sains’ est passé de 3% au début du projet à 70% à la fin du projet, dépassant largement la cible de 15%, ceci grâce à l’offre d’un ensemble complet de services et la mise en place d’un continuum de soins depuis la grossesse jusqu’à la naissance et au suivi de l’enfant jusqu’à deux ans.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon