Sécuriser la vie des mères et des enfants (SMILE)


Organisation Déclarante:ADRA Canada
Budget Total ($CAD):$ 1,999,500
Délai d’exécution: octobre 1, 2012 - septembre 30, 2015
Statut: Fermé
Coordonnées: Analynn Bruce
[email protected]

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


ADRA Canada

Organisations Participantes


  • Gouvernement et secteur public

    • Gouvernement du Cambodge - Ministère de la Santé
  • ONGs

    • ADRA Cambodge
    • M'day Reakreay Kone Reakreay (MRKR)
  • Universités et recherche

    • Hincks-Dellcrest Institute (HDI)

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international (75.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Cambodge - $ 1,999,500.00 (100.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


Nutrition (51.7 %)

Santé & droits reproductifs, y compris la santé maternelle (48.3 %)

Haut de la page

Description


Ce projet vise à prévenir les décès et à réduire le taux de mortalité chez les mères et les enfants de moins de cinq ans dans les districts de Chieb, Chey Sen et Rovieng, dans le Nord du Cambodge. Il est axé sur la prise en charge par les communautés, grâce à l’amélioration des soins de santé que peuvent offrir les mères et les femmes en âge de procréer, au renforcement de la capacité des fournisseurs de soins de santé et des accoucheuses traditionnelles à dispenser des services de santé de qualité et à la sensibilisation en matière de nutrition. L’objectif du projet est de répondre aux besoins en matière de santé de plus de 70 000 femmes et enfants qui vivent dans des régions mal desservies. Les activités comprennent : la formation de groupes locaux de soutien en santé dans les villages, la promotion de la vaccination, la prestation de soins adéquats durant les maladies et l’amélioration de l’hygiène et des installations sanitaires dans les foyers; la construction de huit établissements de santé; l’animation de séances de sensibilisation en matière de nutrition; le soutien à la distribution de suppléments en oligo-éléments, en fer et en acide folique pour les femmes et les enfants. Ce projet fait partie de l’engagement du Canada à l’égard de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adolescentes Adolescents Adultes, femmes Adultes, hommes Enfants de moins de 5 ans Nouveau-nés Personnes âgées, femmes Personnes âgées, hommes
Description: Zone rurale
Population Ciblée Directement: 38,032
Population Ciblée Indirectement: 167,995
Haut de la page

Extrants


13
160
23935
53
8
Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Unspecified

Résultats Obtenus


Parmi les résultats obtenus jusqu’à la fin du projet (septembre 2015) : 1) huit salles d’attente et d’accouchement ont été construites et 13 centres de santé ont été équipés pour fournir des services essentiels aux mères et aux enfants; 2) 53 sages-femmes et 160 accoucheuses traditionnelles ont reçu une formation sur les pratiques sécuritaires relatives à l’accouchement, incluant la redirection des femmes enceintes vers les centres de santé lorsque nécessaire; 3) 23 935 personnes, y compris 10 000 hommes, ont reçu des séances de sensibilisation sur la prévention des maladies affectant les mères et les enfants de moins de cinq ans; 4) le pourcentage du personnel dans les centres de santé, incluant les sages-femmes et les accoucheuses traditionnelles ayant amélioré leur capacité à administrer les soins maternels appropriés s’est élevé à 88,5 %, ce qui est bien au-dessus du 50 % visé; 5) le pourcentage de naissances vivantes assistées par un personnel médical qualifié est passé de 46 % à 70,7 %, dépassant la cible de 55 %; 6) le niveau de confiance des mères à consulter leur conjoint sur des questions liées à la santé reproductive et aux maladies des enfants est passé de 69,9 % à 90,2 %, dépassant la cible de 90 %; 7) le niveau de satisfaction des femmes enceintes sur la disponibilité de professionnels qualifiés au moment de leurs accouchements dans les centres de santé est passé de 50,4 % à 78,7 %, l’objectif visé étant de 70 %. Ces résultats indiquent que les capacités des établissements et des systèmes de santé à fournir des soins de santé de qualité, ainsi que leurs pratiques relatives aux soins de santé des femmes s’améliorent.

Le projet SMILE a atteint les résultats intermédiaires suivants : 1) Participation plus équitable à l’amélioration des pratiques de soins de santé des mères, des femmes en âge de procréer (FAP) et des autres soignants (hommes et femmes) relativement à la SR et à la PCIME; les femmes et les soignants se sentent dorénavant plus en mesure de consulter des partenaires concernant la santé reproductive et les enjeux liés à la santé des enfants; les femmes et les soignants ont amélioré leurs aptitudes à la communication afin de pouvoir prendre de meilleures décisions en consultation avec leurs partenaires; le taux d’allaitement exclusif a augmenté, tout particulièrement des nourrissons de sexe féminin (passant de 68 % durant la période de référence à 82 % à la fin du projet), puisque les mères, avant les interventions du projet, avaient culturellement pour pratique de privilégier l’allaitement des nourrissons de sexe masculin. Les garçons doivent être formés pour devenir de solides pourvoyeurs de la famille; les soignants et les FAP sont davantage au courant de la santé environnementale et de ce qu’ils doivent faire pour prévenir les maladies; et ils sont plus confiants de leur capacité de mettre effectivement ces mesures en pratique; 3) capacité accrue des fournisseurs de soins de santé (hommes et femmes) de fournir des services de santé reproductive et de PCIME de qualité moyennant un appui plus soutenu des accoucheuses traditionnelles; les services de santé se sont améliorés et sont mieux utilisés en raison du nombre accru de mères ayant recours à des professionnels de la santé qualifiés pour accoucher (le taux de naissances vivantes étant passé de 46 % durant la période de référence à 71 % à la fin du projet); on considère que les services de santé destinés aux femmes et aux enfants se sont améliorés; et les niveaux de satisfaction des soignants et des mères à l’égard des services de santé reproductive et destinés aux enfants se sont accrus. Les résultats intermédiaires du projet SMILE ont contribué au résultat final de diminuer la mortalité des mères, des garçons et des filles de moins de cinq ans en réduisant la mortalité infantile, le retard de croissance sévère, l’émaciation et les sous-pondérations. Le système d’information communautaire (SIC) du projet SMILE montre une réduction de la mortalité des enfants de moins de cinq ans sur les sites du projet (baisse de 19 pour 1 000 durant la période de référence à 1 pour 1 000 à la fin du projet). Les indicateurs nutritionnels de croissance ont montré un changement à court terme, l’émaciation ayant diminué, mais le retard de croissance (moins de 2 écarts-types [ET]) se situait toujours à un niveau semblable à celui du niveau référence; de plus, les objectifs fixés trop élevés n’ont toujours pas été atteints. Toutefois, les taux de retard de croissance mesurés à moins de 3 ET montrent une amélioration du pourcentage d’enfants souffrant d’un retard de croissance grave. Le retard de croissance grave est passé de 18,2 % (période de référence) à 14,31,9 % à la fin du projet chez les filles, et de 23,1 % à 14,5 % chez les garçons. Ces données témoignent du succès du projet à influer sur les éléments les plus vulnérables des enfants ciblés. On s’attend à ce que les taux de retard de croissance (moins de 2 ET) diminuent au fil du temps.

Indicateurs


Indicateurs liés à la SDSR
  • # de fournisseurs de services de soins de santé formés aux services de SSRD
Indicateurs liés à la SMNE
  • # d'établissements de santé équipés de matériel pour la santé maternelle et néonatale, ou la santé sexuelle et reproductive
  • %/total de nourrissons (0-5 mois) qui sont nourris exclusivement au lait maternel
Objectif ODD 3. Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge
  • ODD 3.1.2 Proportion d’accouchements assistés par du personnel de santé qualifié
  • ODD 3.2.1 Taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon