Soins de la mère et survie de l’enfant dans régions mal desservies du Mali, Mozambique et Pakistan


Organisation Déclarante:Aga Khan Foundation Canada
Budget Total ($CAD):$ 8,359,078
Délai d’exécution: décembre 2, 2011 - février 28, 2016
Statut: Fermé
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


Aga Khan Foundation Canada

Organisations Participantes


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international
  • ONGs

    • Aga Khan Foundation Mali
    • Aga Khan Foundation Mozambique
    • Aga Khan Foundation Pakistan
    • Services de Santé Aga Khan Pakistan

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Agence canadienne de développement international (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Mali - $ 3,260,040.42 (39.00%)

Pakistan - $ 2,591,314.18 (31.00%)

Mozambique - $ 2,507,723.40 (30.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


Santé & droits reproductifs, y compris la santé maternelle (69 %)

Nutrition (31 %)

Haut de la page

Description


Le projet vise à améliorer la santé et l’alimentation des mères, des nouveau-nés et des enfants, tout en renforçant les systèmes de santé locaux de 12 districts de la région Mopti du Mali, de la province Cabo Delgado au Mozambique, et de la province de Gilgit-Baltistan au Pakistan. En utilisant une approche communautaire, le projet vise à augmenter le rayonnement des centres de santé, améliorer les compétences de la gestion gouvernementale pour la santé, du personnel médical et des travailleurs de santé communautaire, tout en contribuant à la réduction de la malnutrition parmi les femmes et les jeunes enfants. Les bénéficiaires directs prévus comptent 363 709 femmes, 196 857 enfants et 274 travailleurs dans les établissements de santé. Les activités du projet comprennent : la formation des fournisseurs de soins de santé pour les soins obstétriques et la santé et la nutrition des enfants, l’amélioration des procédures et de la communication à tous les niveaux entre les établissements de santé et une assistance auprès des comités locaux pour la mise en œuvre de campagnes d’éducation en nutrition pour les mères et les enfants. La Fondation Aga Khan du Canada réalise ce projet avec le Réseau du développement Aga Khan au Mali, la Fondation Aga Khan au Mozambique, la Fondation Aga Khan ainsi que les Services de santé Aga Khan au Pakistan. Les résultats intermédiaires escomptés du projet comprennent : pratiques nutritionnelles améliorées chez les femmes et les enfants; utilisation accrue des services intégrés de santé des mères, des nouveau-nés et des enfants par les femmes et les enfants de moins de cinq ans; et, qualité accrue des services de santé des mères, des nouveau-nés et des enfants fournis aux femmes et aux enfants de moins de cinq ans. Ce projet fait partie de l’engagement du Canada en matière de santé des mères, des nouveau-nés et des enfants.

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adolescentes Adultes, femmes Enfants de moins de 5 ans Nouveau-nés
Description: Zone rurale
Population Ciblée Directement: 259,313
Population Ciblée Indirectement: 766,917
Haut de la page

Extrants


Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Unspecified

Résultats Obtenus


Le projet a touché 683 087 bénéficiaires directs et indirects, dont 136 477 femmes en âge de procréer, 136 477 hommes, 102 750 filles et 103 916 garçons. Quelques réalisations importantes : Recrutement et formation de plus de 3 000 agents de santé communautaire nouveaux ou existants, dont des matrones, des relais, des accoucheuses traditionnelles, des guérisseurs traditionnels, des agents de santé communautaire, des sages-femmes et des femmes agentes de santé; formation, encadrement, mentorat et aide à l’intention de ces agents de santé communautaire dans les trois pays; appui à 169 centres de santé, y compris 100 maternités en milieu rural au Mali, 32 établissements de santé publique au Mozambique, 24 établissements de santé publique au Pakistan et 13 centres de santé d’Aga Khan, également au Pakistan, de même que des réparations mineures, des rénovations et l’octroi d’équipement et de fournitures à des établissements; et formation d’agents de santé sur la SMNE et les pratiques nutritionnelles en vue d’améliorer la qualité des services de santé.
Le projet Soins de la mère et survie de l’enfant (MCCS) a également permis d’améliorer l’accès aux services de SMNE dans les districts ciblés en s’attaquant aux principaux obstacles auxquels sont confrontées les femmes et leur famille dans l’utilisation de services, comme le transport, les communications, les connaissances et la sensibilisation. Afin de faciliter les communications entre les communautés et les établissements, le projet a permis d’acquérir 375 appareils mobiles ayant été remis à des agents de santé des communautés et des établissements, en plus de crédits mensuels. Dans les trois pays, les crédits ont été remis soit aux comités de santé communautaire, aux agents ou établissements de santé ou aux autorités locales. Le projet a également permis de mettre à l’essai des solutions de transport d’urgence, comme des ambulances à vélo et à moto au Mali et au Mozambique, ainsi que des transporteurs communautaires au Pakistan. À la fin du projet, 41 communautés du Mozambique et les populations desservies par 45 CSV avaient bénéficié de ces plans de transport. Au Mali, la prestation du programme d’ambulance à motocyclette a été retardée pour des raisons de sécurité; il devait être mis en œuvre dans les six collectivités ciblées au début de 2016. Le projet a également permis de créer, de revitaliser et de former 436 comités de santé communautaire et de gestion des établissements de santé au Mali, au Mozambique et au Pakistan en offrant de la formation sur l’égalité des sexes, la santé des mères et des enfants et les pratiques nutritionnelles, de même qu’en matière de stratégies de mobilisation communautaire. Ces comités ont mis en œuvre plus de 10 000 activités de communication, comme des conférences des ASC, des événements de groupe, des activités de défense des intérêts, des événements de sensibilisation à la santé et des présentations de groupes théâtraux depuis le début du projet MCCS.
Le projet MCCS a également formé plus de 400 membres du personnel au sein des établissements de santé sur les pratiques nutritionnelles recommandées. Il en est résulté le dépistage de malnutrition chez plus de 100 000 enfants, suivi de la prestation de conseils appropriés et d’aiguillages vers des établissements de santé de niveau supérieur aux fins de traitement. Plus de 10 000 séances communautaires sur la préparation d’aliments nutritifs à l’aide d’ingrédients locaux et saisonniers ont été organisées et le projet a contribué à la création de plus de 2 700 jardins domestiques au Mozambique. Ces événements ont contribué à améliorer la diversité des régimes alimentaires et permis aux membres des communautés d’adopter des pratiques nutritionnelles plus saines. Les facteurs liés à l’égalité des sexes sont intégrés dans les interventions du projet afin de s’assurer que les femmes et les hommes ont un accès égal aux services et aux occasions. Le projet a englobé des séances de formation et de sensibilisation sur l’importance de l’égalité des sexes et a favorisé la participation des hommes et des femmes aux activités de santé et de SMNE, aux comités de santé et aux activités de sensibilisation. Au Mozambique, l’équipe du projet a également travaillé avec des dirigeants locaux pour veiller au recrutement de femmes comme ASC et membres du CSC, ce qui a entraîné une augmentation du nombre de femmes membres des CSC, passant de 31 % à 47 % entre l’année 1 et l’année 3. Au Pakistan, le projet a permis d’accroître la participation et le leadership des femmes aux divers groupes et comités, la participation des femmes se situant à 39 % dans les comités de gestion des établissements et à 60 % dans les comités de santé villageois. On a en outre incité des femmes à assumer des fonctions de direction dans huit comités de santé villageois et 16 comités de gestion des établissements de santé. Au Mali, la participation des femmes aux comités de santé est passée de 37 % la première année à 45 % à la fin du projet, une réalisation importante dans le contexte de Mopti.

Parmi les résultats obtenus en décembre 2015 : (i) plus de 3 000 travailleurs de santé communautaire (y compris 45 sages-femmes) et 490 membres du personnel des établissements de santé ont été formés en matière de provision de services essentiels de qualité pour la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants dans 12 districts de la région de Mopti au Mali, dans la province de Cabo Delgado au Mozambique, et dans la province de Gilgit-Baltistan au Pakistan; (ii) Au Mali, 169 établissements de santé de premier niveau, y compris une centaine de maternités en milieu rural, ont subi des réparations mineures et des rénovations pour améliorer la qualité des services de SMNE offerts aux femmes et aux enfants, de même au Mozambique pour 32 établissements de santé publics, au Pakistan pour 24 établissements de santé publics et 13 établissements de santé d’Aga Khan également au Pakistan; (iii) À l’échelle du Mali, du Mozambique et du Pakistan, 436 comités de santé communautaire et de gestion des établissements de santé ont été établis, revitalisés et formés en matière d’égalité entre les sexes, de santé des mères et des enfants, et de pratiques alimentaires saines, ainsi qu’en matière de stratégies de mobilisation communautaire; iv) plus de 400 travailleurs de la santé au sein des établissements de santé et 4 418 membres des comités de santé villageois entre autres groupes communautaires, font la promotion de pratiques alimentaires efficaces pour contrer les problèmes de malnutrition; (v) des potagers sont cultivés dans 2 739 foyers au Mozambique, et la provision de plus de 10 000 séances d’éducation communautaire sur la production et la préparation d’aliments nutritifs; (vi) le dépistage des problèmes de malnutrition a été effectué auprès de plus de 100 000 femmes et enfants de moins de cinq ans, du counseling a été fourni ainsi que des consultations médicales, selon les besoins.

Ces résultats participent à l’amélioration de la santé des femmes et des enfants dans les régions où le projet est mis en œuvre grâce à une meilleure alimentation et un meilleur accès à des services de santé de qualité pour les mères, les nouveau-nés et les enfants.

Indicateurs


Objectif ODD 3. Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge
  • ODD 3.1.1 Taux de mortalité maternelle
  • ODD 3.1.2 Proportion d’accouchements assistés par du personnel de santé qualifié
  • ODD 3.2.1 Taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans
Indicateurs liés à la SMNE
  • # d'établissements de santé équipés de matériel pour la santé maternelle et néonatale, ou la santé sexuelle et reproductive
  • %/total de femmes suivies au moins quatre fois pendant la grossesse par n'importe quel professionnel pour des raisons liées à la grossesse
  • %/total de travailleurs de la santé (hommes/femmes) formés et utilisant les compétences acquises
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon