Un meilleur début pour des familles plus fortes


Organisation Déclarante:The Jane Goodall Institute of Canada
Budget Total ($CAD):$ 1,809,016
Délai d’exécution: décembre 7, 2012 - février 26, 2016
Statut: Fermé
Coordonnées: Unspecified

Profils des Partenaires et Bailleurs de Fonds


Organisation Déclarante


The Jane Goodall Institute of Canada

Organisations Participantes


Unspecified

Bailleurs de fonds (Contribution budgétaire totale)


  • Gouvernement et secteur public

    • Affaires mondiales Canada (100.00%)
Haut de la page

Endroit


Pays - Allocation Budgétaire Totale


Congo-Kinshasa - $ 1,809,016.00 (100.00%)

Haut de la page

Domaines d'Intervention


Santé - Allocation Budgétaire Totale


Soins de santé primaires (43 %)

Nutrition (10.5 %)

Autre - Allocation Budgétaire Totale


Éducation (36 %)

Sécurité alimentaire & agriculture (10.5 %)

Haut de la page

Description


Le projet améliore l’accès à l’éducation de base, la santé et les moyens d’existence pour les 200,000 personnes qui habitent dans dix villages dans les territoires de Walikale et Lubutu à l’est de la République démocratique du Congo. Le projet vise aussi à soutenir la bonne gouvernance dans les collectivités et leur compréhension des enjeux environnementaux. Pour améliorer l’accès à l’éducation de base pour les enfants, en particulier pour les filles, le projet appuie la construction ou la rénovation de huit écoles, la fourniture d’équipement et la formation de 80 enseignants sur de bonnes techniques d’enseignement. Le projet implique également les jeunes dans des projets de développement afin de les sensibiliser aux enjeux environnementaux et de développement. En matière de santé, le projet vise à améliorer l’accès aux services de santé publique par la construction ou la rénovation et l’équipement de sept centres de santé dans six villages et de latrines dans sept villages . Le projet fournit également de la formation à 35 travailleurs en santé sur la prévention des maladies, la santé génétique et la petite enfance, ainsi que de la formation à 200 bénévoles des collectivités sur la sensibilisation à la prévention des maladies et sur la santé des enfants. D’autres activités incluent la protection de dix sources d’eau naturelle, la création et la formation de comités villageois pour la protection des sources d’eau avec 40 % de participation de femmes. Le projet vise à assurer un meilleur accès à des moyens d’existence et à une alimentation saine, nutritive et suffisante en augmentant la production agricole. Les activités comprennent : la fourniture d’équipement aux agriculteurs ; la formation d’au moins 150 femmes agriculteurs sur l’élevage du bétail et la gestion; la formation des collectivités sur l’agroforesterie pour améliorer la qualité des sols et les rendements des cultures; l’établissement de sept pépinières villageoises et l’établissement de comités villageois de développement, avec une participation d’au moins 40 % de femmes. Le projet met un accent particulier sur l’accès équitable pour les femmes à des postes d’influence et de responsabilité, au sein de leur collectivité. Le partenaire local est Union des Associations de Conservation des Gorilles pour le Développement Communautaire à l’Est de la République Démocratique du Congo (UGADEC).

Haut de la page

Population Cible


Genre et âge: Adolescentes Adolescents Adultes, femmes Adultes, hommes Enfants, filles Enfants, garçons
Population Ciblée Directement: 82,034
Haut de la page

Extrants


129385
13140
136
18
3
3
346
350
4
4
432
5
5
500
Haut de la page

Résultats & Indicateurs


Résultats Attendus


Les résultats intermédiaires escomptés pour ce projet incluent : (i) une utilisation accrue par les enseignants de meilleures méthodes d’enseignement et d’une meilleure éducation sur l’environnement, avec une augmentation du nombre d’enfants fréquentant l’école primaire dans les huit écoles ciblées; (ii) une utilisation accrue de nouvelles connaissances par les travailleurs de la santé et les membres de la communauté, ainsi que des services de santé de base et de planification familiale par les collectivités situées dans les environs des sept centres de santé ciblés; (iii) une utilisation accrue d’eau potable et de la gestion locale des sources d’eau par les collectivités locales situées dans les environs des dix sources d’eau ciblées; (iv) une utilisation accrue de meilleures techniques agricoles, d’élevage et de gestion des forêts et des ressources.

Résultats Obtenus


Parmi les résultats obtenus en décembre 2014 : (1) la rénovation ou la construction de trois écoles accueillant environ 3 100 élèves, et la provision de matériel pédagogique (des livres, des dictionnaires, des affiches, des cartes géographiques et autre matériel didactique) et de meubles (22 bancs dans chaque classe, des meubles pour les enseignants et pour les directeurs), ont été effectuées, (2) la construction d’un bloc de six latrines a été effectuée dans chaque école, (3) la rénovation ou la construction de trois installations de services de santé ont été effectuées et aménagées de tables d’opération et de tables gynécologiques, de trousses médicales, de panneaux solaires et autres fournitures de soins de santé, pour desservir environ 14 500 personnes, (4) la rénovation ou la construction de quatre écoles et de quatre installations de santé ont été commencées en juillet 2014, et pratiquement achevées (à 95%) vers la fin de l’année, (5) la construction d’un bloc composé de quatre latrines, deux douches, un incinérateur et un trou pour disposer du placenta, a été effectuée dans chaque installation de santé, (6) la formation de 346 travailleurs de santé communautaire et de bénévoles a été effectuée, touchant les méthodes de prévention des maladies, la santé génésique et les outils de planification familiale, la santé de la petite enfance et l’hygiène, (7) la formation de 136 agents de développement communautaire et 146 travailleurs de la santé a été effectuée, touchant la prévention du VIH et autres maladies transmises sexuellement, ainsi que les méthodes de planification familiale et les soins de la petite enfance, (8) des instructions concernant les problèmes de planification familiale et de santé génésique ont été données à 62 956 personnes, (9) la protection de cinq sources d’eau a été assurée dans quatre villages, dont un village où la source d’eau est rattachée à trois fontaines, (10) la formation de cinq comités de gestion de l’eau a été effectuée pour leur entrée en fonction, (11) la formation de 350 fermiers a été effectuée sur l’élevage de moutons, de lapins et de poulets, les soins vétérinaires et la viabilité du bétail, (12) la distribution 432 animaux (moutons, lapins et poulets) a été effectuée à l’intention des fermiers qui ont reçu la formation, (13) la participation de 500 élèves aux groupes « racines et pousses » des trois écoles a été recensée (« racines et pousses » est un programme d’action jeunesse qui encourage les jeunes à aborder les enjeux de leurs collectivités), (14) l’établissement de trois pépinières a été effectué avec la participation des femmes, et (15) la plantation de 13 140 arbres fruitiers et 129 385 pousses indigènes a été effectuée par les membres des collectivités sur leur terre. Ces résultats améliorent l’accès à l’éducation, à la santé et à des moyens de subsistance essentiels aux bénéficiaires des collectivités des territoires de Walikale et de Lubutu situés à l’Est de la République Démocratique du Congo.

Indicateurs


  • Aucun Sélectionné
Haut de la page
Haut de la page

Sous-projet


Haut de la page
Icon