Le Canada annonce le renouvellement de son financement au Fonds des Nations Unies pour la population

La sante et les driots secuels et reproductifs sont un droit fondamental. Toutes les femmes ont le droit de choisir.

Ottawa, Ontario — Le Canada croit qu’il est essentiel de faire avancer la cause de la santé sexuelle et reproductive et des droits qui s’y rattachent afin de réduire la pauvreté et les inégalités entre les genres dans le monde.

À cette fin, la ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Marie-Claude Bibeau, a annoncé aujourd’hui un appui institutionnel renouvelé de 15,6 millions de dollars au Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) afin d’accroître l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive et aux droits qui s’y rattachent dans les pays en développement.

La ministre Bibeau a fait cette annonce en compagnie de la directrice exécutive du FNUAP, Mme Natalia Kanem, à l’occasion du lancement au Canada de l’édition 2017 du rapport du FNUAP sur l’état de la population mondiale. L’appui du Canada au FNUAP contribue à accroître l’accès aux services de santé reproductive, à influer sur les politiques de développement et à améliorer la situation des femmes et des filles dans le monde entier.

« Le Canada croit fermement que le renforcement économique des femmes est un droit fondamental qui ne peut être dissocié de leur droit fondamental de choisir. Lorsque la santé sexuelle et reproductive et les droits qui s’y rattachent sont respectés, les autres droits deviennent plus accessibles. Grâce à sa politique d’aide internationale féministe et à des partenaires comme le FNUAP, le Canada s’engage à adopter une approche globale à l’égard des droits et de la santé sexuelle et reproductive des femmes et des filles. »

– Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie

Le gouvernement du Canada continuera de travailler avec le FNUAP sur d’importantes questions de droits sexuels et reproductifs, dont l’accès à une éducation sexuelle complète et à des moyens de contraception, la santé des femmes, des enfants et des adolescents, et les mariages d’enfants, précoces et forcés.

Le communiqué de presse original a été publié sur le site Web d’Affaires mondiales Canada.

Published:

décembre 6, 2017


Auteur:

CanWaCH


Catégories:


Partager cette publication:


Icon