Les impacts en aval : l’accès de la population locale à l’eau saine améliore la vie de femmes et de filles

Operation Eyesight s’associe à des communautés en renforçant la capacité d’action des leaders et en offrant des soins de santé oculaire transformateurs aux personnes qui en ont le plus besoin, et ce, depuis près de six décennies. En Zambie et dans d’autres secteurs faisant face à des pénuries d’eau et à des conditions de surpeuplement, le trachome est la principale cause de cécité évitable.

Cette infection bactériologique se répand facilement par le contact avec les sécrétions oculaires de personnes infectées sur les mains et les vêtements ou par transmission directe par les mouches. Sans traitement antibiotique, le trachome cause des cicatrices douloureuses à la cornée qui finissent par entraîner une cécité irréversible.

L’équipe zambienne d’Operation Eyesight a remis en état un puits situé dans le village de Kwanga, dans le sud de la Zambie, en 2021. Cette restauration a permis aux habitant·es d’avoir accès à une abondance d’eau saine pour toute la communauté. Il s’agit d’un des 96 puits déjà forés, mais non fonctionnels, que l’organisation a remis en état dans les trois dernières années, en plus des 106 puits forés dans le district zambien de Sinazongwe, situé dans le sud aride du pays.

Ceci a contribué à éliminer le trachome de ce district. L’accès à l’eau saine a également apporté de nombreux bienfaits à toute la communauté, dont l’amélioration des résultats sanitaires, la prospérité économique locale et l’augmentation des occasions offertes aux femmes et aux filles. 

L’accès à l’eau saine contribue non seulement à réduire la transmission de l’infection, il transforme également toute la communauté. Diminuant le temps passé à parcourir de longues distances pour transporter de l’eau, l’eau accessible localement permet aux élèves comme Natasha, qu’on voit ici avec son frère, d’aller à l’école.

« Lorsque les gens ont un accès à l’eau saine, ils peuvent se laver les mains et le visage, faire leur lessive et prévenir la transmission du trachome et d’autres maladies », explique Paul Kulya, gestionnaire de programme au sein d’Operation Eyesight Zambie. « Nous constatons également que l’accès à l’eau à un impact significatif sur les personnes responsables de récolter l’eau, lesquelles sont majoritairement les femmes et les enfants. »

Kulya, qui travaille auprès de communautés zambiennes depuis quatre ans, dit que son équipe constate qu’apporter l’eau près d’où les gens vivent améliore la fréquentation scolaire.

« Là où nous travaillons, il y a plus de filles que de garçons à l’école. L’accès local à l’eau saine leur donne la possibilité de se scolariser. »

S’appuyant sur cette réussite, les équipes d’Operation Eyesight en Zambie ont foré cinq nouveaux puits et restauré 51 puits supplémentaires dans des communautés de la province centrale du pays en 2021. 

Maintenant que le puits dans le village de Natasha fonctionne à nouveau, elle et d’autres filles de sa classe n’ont plus à aller chercher de l’eau et peuvent fréquenter l’école à temps plein.

Grâce à nos donateurs et nos partenariats avec les comités locaux d’eau, d’assainissement et d’hygiène qui sont formés pour entretenir les puits et en assurer la longévité, cet impact en aval retentit dans d’autres communautés d’un bout à l’autre de la Zambie.

Published:

mars 22, 2022


Catégories:


Partager cette publication:


Icon