Project sous les projecteurs : Healthy Child Uganda

par Dr. Jenn Brenner, Teddy Kyomuhangi and Ayah Muftah, Healthy Child Uganda

Qu’est-ce que HCU?

Healthy Child Uganda (HCU) est un partenariat établi entre l’Université Mbarara des sciences et de la technologie, certaines universités canadiennes et la Société canadienne de pédiatrie dans le but de favoriser la santé des enfants de l’Ouganda. HCU collabore avec les planificateurs nationaux et régionaux de la santé, les professionnels de la santé, les dirigeants locaux et la population des collectivités afin de créer, de mettre en œuvre et d’évaluer des initiatives destinées à renforcer les systèmes de santé et à améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants.

L’organisme a pour objectif d’améliorer la santé des mères et des enfants dans les régions rurales du sud-ouest de l’Ouganda grâce à un renforcement du leadership et des systèmes dans le domaine de la santé, à un appui apporté à la formation et à l’infrastructure dans les établissements de santé, et à la mobilisation des collectivités, notamment par le soutien d’un vaste réseau de travailleurs bénévoles (plus de 5000) en santé communautaire (TSC). Pendant le temps qu’elle a passé dans les diverses localités en Ouganda, l’équipe a été en mesure d’apporter du soutien et de l’aide à de nombreuses personnes en quête de logement, de fournir des ressources et du matériel, et de venir en aide à des enfants aux prises avec des besoins spéciaux.

Qu’est-ce que le Programme des enfants spéciaux?

En plus de ses activités principales, HCU dirige un petit programme à l’intention des «enfants spéciaux», qui procure un modeste soutien financier et social aux enfants identifiés par les TSC parce qu’ils ont des besoins particuliers auxquels leur famille et leur collectivité sont incapables de répondre dans l’immédiat. Ce programme a vu le jour il y a plus d’une décennie, quand on a constaté que les travailleurs de HCU sur le terrain mettaient leur propre argent en commun pour aider les TSC à venir au secours de ces enfants lorsque surgissaient des défis insurmontables. À présent, on accepte de petits dons en provenance de l’Ouganda et du Canada pour appuyer le «Programme des enfants spéciaux».

Comment le programme fonctionne-t-il?

Lorsque l’on constate l’existence d’un problème que le TSC, la famille et les dirigeants de la collectivité ne peuvent résoudre à eux seuls, tous ces intervenants rencontrent des représentants de l’équipe de HCU afin d’élaborer un plan d’action pour l’enfant. Des fonds provenant du programme peuvent venir répondre à des besoins matériels initiaux tels que les soins médicaux (médicaments, fournitures, transport), la réadaptation et les suppléments nutritionnels. Établie à l’Université Mbarara (colocalisée avec l’hôpital de référence régional), l’équipe de HCU est souvent appelée à coordonner les consultations médicales et à demander conseil au nom des aidants naturels et communautaires. De leur côté, la collectivité, la famille et le TSC font leur part en veillant à ce qu’un soutien social soit assuré, en accompagnant l’enfant à ses traitements et en hébergeant les enfants qui sont abandonnés ou négligés. Le TSC effectue régulièrement des visites de suivi, et se fait le porte-parole et le défenseur de l’enfant dans la collectivité. Au cours des dix dernières années, le programme a connu un immense succès et a permis de venir en aide à des centaines d’enfants ayant des besoins spéciaux. Il illustre comment une collectivité peut véritablement se mobiliser pour changer le cours de la vie d’un enfant.

Une enfant spéciale : Samari

Samari est âgée de 15 ans, et est un bel exemple de nombreuses réussites. On dit d’elle qu’elle a toujours le sourire. Toute jeune, Samari était aux prises avec des défis d’ordre physique : elle avait du mal à s’asseoir, à se lever et à marcher. Samari n’avait que cinq ans quand sa mère est décédée, et c’est sa grand-mère qui s’est occupée d’elle et qui est allée à la recherche de traitements pour ses problèmes de développement moteur.

C’est le TSC du village qui a signalé le cas de Samari à l’équipe de HCU. Celle-ci a aidé à la diriger vers un physiothérapeute et lui a procuré un fauteuil roulant pour qu’elle puisse se déplacer. Le fonds des enfants spéciaux a également financé des repas et du transport afin que Samari et sa grand-mère puissent se rendre à la ville pour avoir accès à de la thérapie et à des soins spécialisés. Pour Samari, le fauteuil roulant fut le début du processus de guérison. Physiquement, le fait qu’elle puisse sortir de chez elle et suivre la physiothérapie fut décisif. Bientôt, elle commençait à se lever et même à marcher! Samari avait désormais sa mobilité, et elle a pu aller à l’école et apprendre en compagnie des autres enfants. Maintenant, elle s’apprête à terminer ses études et elle aspire à devenir enseignante pour tous les enfants, y compris ceux qui ont des besoins spéciaux.

Le Programme des enfants spéciaux est à l’origine de bien des succès de ce genre, où des enfants comme Samari ont été tirés de situations de vie difficiles. Ces enfants souffraient notamment de malnutrition grave, de pied bot, d’hydrocéphalie, du spina-bifida, de troubles auditifs et visuels, de maltraitance et d’abandon. Chaque enfant est un cas unique, mais tous ont pu profiter du fait que leur collectivité ainsi que leur famille immédiate et élargie étaient résolues à les aider à traverser leur épreuve.

L’équipe de HCU s’est donné pour raison d’être d’améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants en Ouganda. Les projets et les programmes de HCU ont contribué de manière importante à sauver des vies dans les régions de Mbarara, de Bushenyi, de Rubirizi et de Ntungamo dans le sud-ouest du pays. Entre autres activités, HCU s’emploie à promouvoir la santé des collectivités, à renforcer les services de santé, à mettre sur pied des programmes modèles au stade expérimental et à une échelle plus vaste.

Cela dit, chez bien des membres de l’équipe de HCU, ce sont les «enfants spéciaux» dont on se rappelle avec le plus d’affection, et qui sont source d’inspiration pour le travail quotidien en santé publique et pour les aspects du renforcement du système de santé qui ne sont pas toujours tangibles. HCU est reconnaissant envers les donateurs canadiens grâce à qui le Programme des enfants spéciaux est rendu possible.

Pour de plus amples renseignements, rendez visite au www.healthychilduganda.org.

Auteurs:

Dr. Jenn Brenner, Healthy Child Uganda, Co-Director
Teddy Kyomuhangi, Healthy Child Uganda, Programme Manager
Ayah Muftah, Student Intern

Published:

août 13, 2017


Auteur:

Dr. Jenn Brenner, Teddy Kyomuhangi and Ayah Muftah


Catégories:


Partager cette publication:


Icon