7 choses que vous devriez savoir à propos du COVAX

Vous avez probablement vu passer le terme COVAX aux nouvelles dans les dernières semaines. Il a fait les manchettes lorsqu’on a annoncé que le Canada recevra sa part de vaccins grâce au mécanisme COVAX plus tard cette année.

Pour démystifier son objectif et sa fonction, voici 7 choses que vous devriez savoir à propos du COVAX :

1.  Le COVAX est une initiative mondiale de partage de vaccins

L’accès mondial aux vaccins contre la COVID-19 (COVAX) est une des quatre composantes clés du dispositif pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (Accélérateur ACT), une collaboration mondiale sans précédent visant à accélérer le développement, la production et l’accès équitable aux tests, aux traitements et aux vaccins contre la COVID-19, et à renforcer les systèmes de santé à l’échelle mondiale.

Le COVAX dispose du plus grand éventail diversifié de vaccins contre la COVID-19. Les pays riches investissent dans l’initiative COVAX, la moitié de cet investissement servant à se procurer des vaccins et l’autre moitié servant à procurer des vaccins aux pays à faible revenu. Cette initiative fonctionne comme une police d’assurance, garantissant la sécurité des citoyens du monde entier. Les pays participants obtiennent des doses pour leurs propres citoyens et les habitants de pays en développement obtiennent un accès aux vaccins.

2. Le COVAX est conçu pour que les pays du monde entier puissent accéder aux vaccins contre la COVID-19, indépendamment de leur revenu

Les pays mettent en commun leurs ressources et le COVAX achète des vaccins et les distribue équitablement dans le monde entier. Le COVAX travaille afin que 2 milliards de doses de vaccins puissent être distribuées d’ici la fin de 2021. Cela garantirait la protection des travailleurs de la santé de première ligne et des populations vulnérables, l’objectif final étant de vacciner jusqu’à 20 % de la population de tous les pays participants.

3. Le COVAX aide à protéger les citoyens canadiens directement et indirectement

Nous serons en sécurité, ici, au Canada, seulement quand tout le monde, partout dans le monde, sera vacciné. En investissant dans le COVAX, les pays riches protègent leurs citoyens en obtenant des vaccins et en réduisant les risques de résurgence et de développement d’autres variants du virus.

Puisque de nombreux pays participent à l’initiative (plus de 180), cela signifie que le COVAX peut négocier des prix hautement compétitifs que les pays ne pourraient obtenir par eux-mêmes auprès des fabricants. En d’autres termes, plus de vaccins sont acquis à moindre coût, nous permettant de protéger un plus grand nombre de citoyens.

4. En plus d’assurer la sécurité par la vaccination, l’investissement dans le COVAX a le potentiel d’avoir des retombées économiques positives à long terme

Une nouvelle étude commandée par la Fondation de recherche de l’ICC révèle que l’économie mondiale risque de perdre jusqu’à 9,2 trillions de dollars américains si les gouvernements ne réussissent pas à s’assurer que les économies en développement puissent accéder aux vaccins contre la COVID-19. Jusqu’à la moitié de cette perte retomberait sur les économies développées.

Un récent rapport d’Eurasia révèle également qu’une distribution équitable des vaccins contre la COVID-19 à l’échelle mondiale générerait 153 milliards de dollars américains en retombées économiques pour dix des plus importants pays donateurs au monde, dont le Canada, en 2020-2021.

5. Le COVAX a deux sources de financement – l’autofinancement et l’AMC

L’autofinancement provient des pays riches, comme le Canada, qui contribuent financièrement à l’initiative COVAX pour procurer des doses du vaccin à leur propre population. La deuxième source de financement s’appelle la garantie de marché pour les vaccins COVID-19 (AMC). Le Groupe d’engagement auprès de l’AMC est le mécanisme de financement de l’initiative COVAX. Recevant les contributions de pays riches et de philanthropes privés, son principal objectif est de s’assurer que les pays à faible revenu aient accès aux vaccins contre la COVID-19.

6. Le Canada est le deuxième plus grand donateur de l’initiative COVAX

Le gouvernement canadien a investi 440 millions de dollars canadiens dans l’initiative COVAX en septembre dernier. Grâce à cet investissement, le Canada va recevoir 1,9 million de doses du vaccin Oxford-AstraZeneca issues du premier lot de vaccins du COVAX plus tard cette année. La majorité des premières doses du vaccin sera envoyée aux pays à faible et à moyen revenu, bien que d’autres pays riches comme la Nouvelle-Zélande et Singapour obtiendront également leurs doses dans le premier lot de vaccins.

Le Canada joue également un rôle administratif dans l’initiative COVAX. La ministre du Développement international, Karina Gould, copréside le Groupe d’engagement auprès de l’AMC.

7. Pour pouvoir vacciner 20 % de la population de tous les pays participants, l’Accélérateur ACT a besoin d’un financement accru

L’Accélérateur ACT a besoin d’un montant estimé de 33,2 milliards de dollars américains pour atteindre son objectif de soutenir le développement et la distribution équitable des tests, des traitements et des vaccins dont le monde a besoin. Les engagements de financement actuels totalisent 6 milliards $. Même avec les 4 milliards $ additionnels attendus de la part de donateurs, l’Accélérateur ACT présente un déficit de financement de 23,2 milliards $ pour atteindre son objectif. Ce montant servira à financer tous les éléments de l’Accélérateur ACT (tests de dépistage de la COVID-19, traitements, vaccins, renforcement des systèmes de la santé), lesquels sont nécessaires pour distribuer les vaccins là où ils doivent être distribués.

-Accelerator is left with a funding gap of $23.2 billion to reach this goal. This funding will support all the pieces of the ACT Accelerator (COVID-19 tests, treatments, and vaccines, as well as health systems strengthening), which are all necessary to get the vaccines where they need to go.  

Published:

février 18, 2021


Catégories:


Partager cette publication:


Icon