3 raisons pour lesquelles investir dans le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme rapporte aux femmes et aux filles

La septième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial est à nos portes et avec elle se présente une occasion pour le Canada de se montrer solidaire avec les communautés mondiales dans la création d’un avenir plus sécuritaire, équitable et sain pour toutes et tous. Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a fait ses preuves comme moyen de mettre fin à ces maladies et aux souffrances évitables qu’elles causent partout autour du globe. Le partenariat international privilégie une approche de soins localisée et axée sur les gens qui a permis de sauver environ 50 millions de vies depuis sa création en 2002. 

La septième reconstitution des ressources a lieu pendant l’Assemblée générale des Nations Unies, et le Fonds mondial lance un appel urgent aux pays donateurs, y compris le Canada, afin de mobiliser 18 milliards de dollars américains, qui permettront de sauver un nombre estimé de 20 millions de vies au cours de la prochaine période de financement de trois ans. Cet investissement aura une incidence énorme sur l’amélioration de la santé des populations les plus vulnérables dans le monde, en particulier les femmes et les filles.

Voici trois raisons pour lesquelles investir dans le Fonds mondial est un geste nécessaire qui aide les femmes et les filles à réaliser leur plein potentiel.

  1. Améliorer la santé des populations

Dans de nombreux pays, les filles et les femmes continuent d’être affectées de manière disproportionnée par le risque de maladies et le fardeau de s’occuper des personnes malades dans les communautés où l’accès à des services de santé de qualité est limité. Les femmes et les filles font face à des taux élevés de grossesses non désirées, d’infections transmissibles sexuellement (y compris le VIH) et de cancers du col de l’utérus, en plus de difficultés à accéder à des informations importantes sur la santé et à des services essentiels. Si le Fonds mondial obtient tout le financement dont il a besoin, on pourrait voir une réduction de 68 % du nombre de nouvelles infections au VIH et le taux d’incidence du VIH chez les adolescentes et les jeunes femmes dans les pays les plus affectés pourrait être réduit de 72 %. En intensifiant les services et interventions qui réduisent les risques et la vulnérabilité à l’infection liés au genre dans les systèmes de santé, le Fonds mondial aura un impact positif réel et durable sur les femmes et les filles partout dans le monde.

  1. Mettre fin au recul causé par la COVID-19

La pandémie de COVID-19 et les mesures de confinement qui ont suivi, y compris la fermeture des écoles et l’arrêt de services de santé essentiels, en particulier en matière de santé sexuelle et reproductive, ont eu des répercussions catastrophiques sur les femmes et les filles. Les effets négatifs qui en ont découlé menacent de faire tomber des décennies de progrès dans la lutte contre le VIH et les inégalités de genre dans le monde. Le Fonds mondial fait face à des enjeux de taille pour reprendre le terrain perdu dans la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme dans les communautés vulnérables qui encore aujourd’hui subissent les effets de la pandémie. L’heure est venue de renforcer notre résilience et de reconstruire les systèmes sociaux, politiques et économiques d’une manière qui nous sert et protège toutes et tous! La création d’un environnement sécuritaire et favorable qui encourage et rend possible l’accès aux services de santé essentiels pour les femmes et les filles contribuera à l’atteinte de l’objectif de développement durable visant à faire disparaître la tuberculose, le paludisme et le VIH d’ici 2030 (Devex, 2022).

  1. Promouvoir l’égalité des genres

Les femmes et les filles sont disproportionnellement touchées par la discrimination fondée sur le genre et font face à de nombreuses iniquités dans les systèmes sociaux, économiques et de santé. Même s’il reste encore beaucoup de travail à faire pour que toutes les femmes et les filles puissent se protéger des risques pour leur santé et assurer leur propre bien-être, le Fonds mondial a obtenu d’excellents résultats en tenant compte des questions de genre et en mettant l’accent sur les femmes et les filles dans ses programmes. Engagé à promouvoir les droits de la personne et l’accès équitable à des services de qualité, le Fonds mondial investit dans des approches transformatrices en matière d’égalité des genres pour la prestation de services vitaux. Il collabore également avec les femmes et les filles qui agissent à titre de leaders et agentes du changement pour la promotion de l’égalité des genres dans leur communauté. Cette approche rapprochera la communauté internationale de son objectif commun : un accès équitable à des soins de santé pour toutes et tous.

Soyez de la partie! Soutenez l’appel pour que le Canada s’engage à verser 1,2 milliard de dollars lors de la septième reconstitution des ressources du Fonds mondial en utilisant les mots-clics #LutterPourCeQuiCompte et #1Point2Millard dans vos publications sur les médias sociaux.

Published:

septembre 20, 2022


Catégories:


Partager cette publication:


Icon