Les Jeux olympiques ont démontré à quatre reprises la nécessité d’une équité vaccinale mondiale

En 2020, les Jeux olympiques ont été reportés pour la première fois de leur histoire. Alors que la propagation de la COVID-19 s’accélérait en mars 2020, l’allumage de la flamme olympique, qui avait été reporté à 2021, se voulait une lumière « au bout d’un tunnel sombre ».

Pourtant, au début des Jeux olympiques, seul un peu plus de 1 % des populations des pays à faible revenu avaient été vaccinées contre la COVID-19, et environ 26 % à l’échelle mondiale. Les répercussions de ces inégalités en matière de vaccination ont été évidentes tout au long des Jeux olympiques. Voici quatre moments marquants :

1) Des cérémonies d’ouverture et de clôture presque vides

Emblèmes des Jeux olympiques, les cérémonies d’ouverture et de clôture symbolisent généralement le rassemblement du monde entier. Aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, la majorité des athlètes étaient absents de la cérémonie d’ouverture, et moins de 1 000 spectateurs étaient présents dans le stade construit pour accueillir 68 000 personnes.

2) Changements au Village olympique

L’expérience du logement était sensiblement différente pour les athlètes de Tokyo 2020 – et pas seulement en raison de l’utilisation de lits en carton. Avec des cloisons en plastique dans les aires repas, des séjours plus courts et des tests rigoureux, la socialisation qui marque habituellement l’expérience des athlètes au Village a été entravée par la menace persistante de la COVID-19.

Pour les femmes, les filles et les personnes de genre différent, la discrimination et l’inégalité liées au genre ont des répercussions concrètes sur leur capacité à faire valoir leurs droits, à survivre et à s’épanouir. Pour les mères olympiennes, les restrictions imposées ont amplifié les disparités persistantes :

3) Aucun spectateur

Alors que les organisateurs avaient espéré inclure un certain degré de soutien de la part des spectateurs, une interdiction totale des spectateurs a été nécessaire en raison d’un quatrième état d’urgence déclaré à Tokyo en lien avec l’augmentation des cas de COVID-19.

Malgré cela, un Japonais a veillé à ce que les athlètes se sentent soutenus.

4) Retrait des athlètes

À la suite de tests positifs à la COVID-19, un certain nombre d’athlètes se sont retirés avant et pendant les Jeux. L’éventail des athlètes touchés reflète la persistance mondiale de la pandémie :

Les Jeux olympiques de Tokyo 2020 ont clairement montré que la seule façon de vaincre la COVID‑19 est de la vaincre partout. Nous sommes engagés dans une course contre la montre – et les variants – pour vacciner le monde entier. Faire en sorte que tous les êtres humains soient vaccinés, où qu’ils vivent, est un défi complexe qui exige des solutions multiples et la nécessité d’exploiter tous les outils à notre disposition. Cliquez ici pour en savoir plus sur le besoin d’une réponse mondiale équitable à la COVID-19.

Une approche exhaustive pour lutter contre une crise mondiale urgente.

Published:

août 17, 2021


Catégories:


Partager cette publication:


Icon